Toutes les actualités

新闻动态

L’histoire de la Corée contemporaine


Les tensions entre la Corée du Nord et les Etats Unis sont extrêmes. Retour sur l’histoire de la péninsule coréenne qui suscite depuis longtemps la convoitise de ses voisins.

Arnaud Nanta, chargé de recherche CNRS, membre de l’IAO, intervient cette semaine dans l’émission de Véronique Alzieu "La suite de l’histoire" (RCF) sur l’histoire contemporaine de la Corée. L’intégrale de cette émission en cinq épisodes est programmée pour le samedi 20 janvier à 14h.

A écouter pour mieux saisir les enjeux et la complexité d’une Corée toujours partitionnée. Lien vers l’émission

Séminaire de l’IAO : Alain Delissen


Affiche Seminaire Alain DelissenVendredi 19 janvier 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

"Ch’oe Namsǒn, Corée, 1908 : le commencement de la fin "

Alain Delissen est historien, géographe et coréaniste. Il est le directeur d’études à l’EHESS et le directeur de l’Institut d’Etudes Coréennes du Collège de France.

Résumé : « Que faire ? » se demande en 1908 un jeune homme, Ch’oe Namsǒn (1890-1957) au moment même où son pays, la Corée, est suspendu entre Protectorat (1905) et annexion par le Japon (1910). Cette année-là, il invente la poésie coréenne moderne et lance la revue Sonyǒn (少年 – Garçon) où il se fait historien et géographe d’un pays menacé de disparition. On connaît la suite qui, au terme d’une brillante carrière en situation coloniale, conduit ce prolifique inventeur des études coréennes modernes (朝鮮學) au banc de l’infamie, emprisonné pour collaboration en 1949. Comment rendre compte de cette trajectoire et de sa postérité postcoloniale ? Cette conférence abordera les formes, matérielles, sociales ou symboliques, qui furent celles que prirent les contacts durant la période coloniale, autour de l’une de ses grandes figures, afin de revisiter les problématiques dominantes (résistance, collaboration).

Birmanie, les racines d’une violence


François RobinneLe 16 décembre 2017, François Robinne, anthropologue, directeur de recherches au CNRS, membre de l’Institut d’Asie orientale, a été invité à l’émission "Concordance des temps" de Jean-Noël Jeanneney sur France Culture. Retrouvez son entretien radiophonique sur le site de l’émission.

« Le drame des Rohingyas nous sort de la tentation de l’indifférence. Événement dramatique d’où naît chez nous un étonnement. C’est cette religion bouddhiste dont on nous a dit si souvent qu’elle était pacifiste qui tolérerait une telle barbarie ? L’Histoire permet-elle de mieux comprendre cela ? »

Lire la suite et à réécouter sur : France Culture

Séance dédicaces des trois derniers livres de la Collection « L’univers esthétique », L’Harmattan

Le samedi 23 décembre à 15h, les éditions L’Harmattan et Véronique Alexandre Journeau, Directrice de collection, ont le plaisir de vous inviter à la signature ‒ dédicaces de trois livres récemment publiés en présence des auteurs, avec des interludes artistiques :

*Feng Zikai, un caricaturiste lyrique ‒ Dialogue du mot et du trait, par Marie Laureillard
*Penser l’art du geste en résonance entre les arts et les cultures, sous la direction de Véronique Alexandre-Journeau et Christine Vial Kayser
*L’empreinte de Zeami dans l’art japonais ‒ La fleur et le néant, par Aya Sekoguchi

Espace L’Harmattan – 21 bis rue des Écoles, 75005 Paris

Séminaire de l’IAO : Roel Sterckx


Seminaire Roel SterckxJeudi 14 décembre 2017, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

"Farmer and Philosopher in Early China"

Roel Sterckx is Joseph Needham Professor of Chinese History, Science and Civilisation at the University of Cambridge and Fellow of Clare College. His publications include The Animal and the Daemon in Early China (SUNY Press, 2002) and Food, Sacrifice and Sagehood in Early China (Cambridge University Press, 2011. With Romain Graziani, he co-edited De l’Esprit aux Esprits: Enquête sur la notion de shen en Chine (Saint-Denis: Presses Universitaires de Vincennes, 2007). In 2013 he was elected Fellow of the British Academy.

Résumé : In early China the language used to describe agricultural life was a much used medium for social and political commentary. Philosophical, literary, and ritual texts contain a repository of figurative language in the form of agronomic metaphors and analogies. In this lecture we will explore how agriculture figures in the language of Chinese “philosophical” discourse, and what, if anything, the masters of philosophy teach us about agriculture. Rather than approaching figurative language as a purely literary or rhetorical device aimed at making a moral or philosophical point, I suggest that we ought to be open to the possibility that agronomic metaphors and analogies belonged to the normal register of tools used to analyse and describe nature and the management of natural resources in ancient China. They served as didactic devices to convey social and political ideas and perhaps even to transmit a modicum of technical knowledge. I will present a range of examples that offer different interpretative possibilities.

Séminaire de l’IAO : Alice Travers


Seminaire Alice TraversJeudi 30 novembre 2017, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

"La mobilité sociale dans l’armée tibétaine (18e-20e siècles)"

Alice Travers, Chercheure au CNRS (CRCAO), travaille sur l’histoire sociale du Tibet et sur l’histoire de l’armée du Ganden phodrang (1642-1959) dans le cadre du projet ERC TibArmy.

Résumé : Le gouvernement tibétain du Ganden phodrang recrutait dans son armée des soldats de toutes origines sociales. La hiérarchie militaire était composée, dans ses plus hautes strates, d’une majorité de nobles tandis que les officiers subalternes et les soldats du rang provenaient de strates sociales roturières (mi ser). Un examen détaillé de la composition des troupes montre que plusieurs tentatives d’ouvrir les positions d’officiers à l’avancement selon un principe plus méritocratique, menées entre la fin du XVIIIe siècle et le milieu du XXe siècle, ont échoué. Basée sur une approche prosopographique nourrie par des récits autobiographiques écrits et oraux de soldats et des listes de soldats, la présentation s’attachera à étudier de façon plus générale les possibilités de mobilité sociale offertes par l’armée tibétaine.

Journée d’études - Eugénisme dans le Japon moderne et contemporain


25 novembre 2017 à 13h30, salle 3.03, INALCO, lors de la Journée d’études - Eugénisme dans le Japon moderne et contemporain, Arnaud Nanta, Chargé de recherche CNRS, membre de l’IAO donnera la conférence "Les études en anthropologie raciale en Corée colonisée : La défense des « origines communes nippo-coréennes » contre l’autochtonisme et le courant eugéniste (1916-1940)"

La Corée colonisée (1905-1945) vit se déployer sous l’égide du Japon des savoirs visant à la compréhension de la société de « la péninsule », dans un objectif à la fois académique mais aussi de légitimation du pouvoir japonais. Au sein de ce dispositif, la question de la saisie, de la compréhension et du classement des corps – qui avait d’abord constitué une obsession nationale au Japon comme en Europe – s’imposa comme l’une des grandes préoccupations des savants coloniaux. Ainsi les trois chaires d’anatomie de l’Université impériale de Keijō (Seoul), fondée en 1924, incluaient-elles deux chaires d’anthropologie physique, une configuration inédite au sein des universités d’État japonaises. Ses responsables s’efforcèrent de démontrer la validité de la théorie des « origines communes entre Japonais et Coréens » au moyen de la biologie, théorie qui avait servi depuis 1910 à légitimer l’annexion par une « proximité de race » entre conquérants et conquis. Cependant, l’entre-deux-guerres allait voir la montée d’un discours ethniciste porté par le nouveau courant eugéniste. Et celui-ci de s’opposer à tout rapprochement entre le « peuple japonais » saisi comme pur et les populations colonisées. La second moitié des années 1930 et la période de guerre virent un affrontement entre deux visions opposées du Japon, entre empire ou peuple réethnicisé.

Consulter le Programme de la journée d’études

Conférence : Arnaud Nanta


Le jeudi 16 novembre 2017, 12h15-13h45, Arnaud Nanta, Chargé de recherche CNRS, membre de l’IAO, donnera la conférence « L’historiographie coloniale en Corée et à Taiwan du temps de l’empire japonais (années 1895-1940) » à l’Université de Genève, département d’Études Est-Asiatiques.

imgage

Résumé : Les territoires qui constituèrent naguère les empires coloniaux contemporains, entre le milieu du 19e et le milieu du 20e siècles, furent l’objet d’enquêtes et d’études spécifiques, portant sur « la coutume », le cadastre, l’état de l’agriculture ou encore l’évaluation des richesses minières et forestières. Il s’est aussi agi d’enquêtes en sciences humaines et sociales à propos des sociétés, de leurs langues et cultures ou de leur histoire. Il en fut de même dans le cas du Japon colonial qui, au sein de ses travaux et enquêtes, affirma une velléité de contrôle du passé en Corée en particulier, ainsi qu’à Taiwan. La question des « politiques du passé » concerne ici les dispositifs coloniaux savants en archéologie et en histoire, d’une façon semblable à ce que les autres puissances coloniales telle la France réalisèrent d’abord en Méditerranée, puis notamment en Indochine.

La présente conférence se penchera sur les formes institutionnelles et les objectifs de cette historiographie coloniale japonaise à Taiwan et en Corée. Si la Corée suivit largement le modèle de Taiwan, qui fait figure de précurseur pour ce qui est de l’organisation d’une « intelligence » à propos de la colonie, la péninsule eut par contre un rôle moteur sur le plan des savoirs historiographiques coloniaux. En réalité l’on verra comment les commissions historiographiques dédiées, élaborées durant l’entre-deux-guerres, s’articulaient non seulement l’une à l’autre mais au-delà, surtout, aux institutions impériales de métropole. En arrière-plan, l’ensemble s’appuyait des chaires spécialisées instaurées dans les deux universités impériales des colonies.

Séminaire de l’IAO : Florence Galmiche


Seminaire Florence Galmiche Jeudi 16 novembre 2017, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

"Relations à l’histoire et commémorations dans le bouddhisme sud-coréen contemporain"

Florence Galmiche est maitresse de conférence à l’université Paris-Diderot, elle mène des recherches en anthropologie sur la Corée.

Résumé : Cette présentation comprendra deux directions principales. Elle visera dans un premier temps à décrire la situation et les principaux enjeux du bouddhisme contemporain en Corée du Sud, notamment en ce qui concerne les relations entre les institutions monastiques et la société. Dans un second temps, elle abordera plus spécifiquement la place de l’histoire récente au sein du bouddhisme coréen, notamment sous l’angle des cérémonies d’hommage aux morts. Elle analysera le rôle des rites dédiés aux morts de la Guerre du Pacifique ou de la Guerre de Corée à la fois pour les familles et dans le cadre de combats politiques.

Second JORISS Workshop


2nd Joriss workshop15-18 November 2017, ENS de Lyon - Institut d’Asie Orientale - Sciences Po Lyon

Policing port cities during the "colonial era" : Tianjin & Shanghai : interaction between Western and Chinese police forces, 1860-1945

Second Joriss Workshop : Limits of the western police model in China

The study of the police forces in Chinese cities, especially those established and run by foreigners, represents a new field of Chinese urban history. Over the last past years, the question of social control and public order in the cosmopolitan treaty ports has received more attention. This workshop opens a new approach of policing the Chinese Treaty Ports in exploring influence and conflict between foreign and chinese police forces. Influence means hybridization between local and external practices of social order. Influence of foreign model police in China began at the end of the XIX century with the german police system exported to Japan Meiji and « reproduced » in China. But the presence of British, French and American in China offered new model for policing the cities. The ambiguous status of treaty ports cities divided into several municipalities institutions (administration, law, police, urbanworks, health, transport, education), modified the nature of social control and public order. But before the arriving of Westerners China had its own traditional system of social control. The reform of the police is part of the general process of institutional reform during the late Qing period and it is also embedded in the army modernization.

Programme

最新出版

Viêt-Nam, fractures d’une nation : Une histoire contemporaine de 1858 à nos jours / François Guillemot.-Paris, Éditions La Découverte, 2018

Feng Zikai, un caricaturiste lyrique ‒ Dialogue du mot et du trait / Marie Laureillard.-l’Harmattan, 2017

Cipango


La parution de Cipenglish N°4 - Japan and Colonization, co-dirigé par Arnaud Nanta et Laurent Nespoulous. Consulter la revue Cipenglish en ligne

Gryphe n27

Marie Laureillard, « L’âge d’or des bandes dessinées chinoises dans les collections de la Bibliothèque municipale de Lyon (1949-1985) », Gryphe, n°27, décembre 2017

Romain Graziani, "L’entretien de soi prend une dimension existentielle dans la tradition chinoise", Le Point Références - Penser le corps, Hors-série, septembre-octobre 2017

Couverture - Fantômes dans l'Extrême-Orient

Vincent Durand-Dastès, Marie Laureillard (dir.), Fantômes dans l’Extrême-Orient d’hier et d’aujourd’hui, Pais, Presses de l’Inalco, 2017.

Gédéon, Laurent (2017), « Le TPP : construction économique ou instrument d’une rivalité géopolitique », in Claire Thi-Liên Tran & Abigaël Pesses (dir.), L’Asie du Sud-Est 2017. Bilan, enjeux et perspectives, Bangkok-Paris, Irasec / Les Indes Savantes, 2017, pp. 53-78.

François Guillemot, Recension de l’ouvrage photographique Regards sur l’Indochine par Hugues Tertrais, Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 133, janvier-mars 2017, pp. 167-170 (Rubrique « Images, lettres et sons »).