Accueil du site > A la Une

A la Une

Stéphane Corcuff : 22e prix de la fondation culturelle franco-taïwanaise


M. Stéphane Corcuff, maître de conférence à l’IEP de Lyon et membre de l’Institut d’Asie Orientale, a reçu le Prix franco-taiwanais 2017 pour son travail sur la société et la politique taiwanaises et sur la géopolitique des deux rives, en compagnie de trois autres co-lauréats. La cérémonie a eu lieu le 10 septembre 2018 à l’Institut de France à Paris. Le secrétaire perpétuel Jean-Robert Pitte et la ministre taïwanaise de la culture Cheng Li-Chiun lui ont remis le prix.

Établie en 1996 sous l’égide de l’Académie des sciences morales et politiques, la Fondation culturelle franco-taïwanaise a pour objet de "récompenser chaque année, par deux prix, des œuvres, artistiques ou littéraires, mettant en lumière les rapports entre l’Europe et Taïwan et/ou contribuant à l’intensification des rapports culturels entre l’Europe et Taïwan".

Stéphane Corcuff est spécialisé sur ses dynamiques identitaires et géopolitiques, ainsi que sur la géopolitique historique comparée du détroit de Taïwan (17e - 21e siècles). Maître de conférences en science politique à Sciences-Po Lyon en politique du monde chinois contemporain, responsable des études chinoises et des échanges académiques avec le monde chinois dans ce même établissement (2005-2013). Chargé de cours (Histoire de Taïwan) aux Langues’O (2005-2010), chercheur à l’Institut d’Asie Orientale (2005-2013) et directeur de l’Antenne de Taipei du CEFC (2013-2017), il est chercheur et membre du comité éditorial de Perspectives chinoises. Il a réintégré SciencesPo Lyon et l’Institut d’Asie Orientale en septembre 2017.

Plus d’infos sur le carnet de recherche de l’IAO

Lire la suite

Rencontre scientifique IAO / IrAsia


La première rencontre scientifique entre l’Institut d’Asie Orientale (IAO, UMR 5062) et l’Institut de Recherches Asiatiques (IrAsia, UMR 7306) se déroulera à Aix-en-Provence le vendredi 9 novembre 2018.

La matinée (9h30-12h), réservée aux membres des laboratoires, s’articulera autour d’un échange sur les projets collectifs initiés par les deux laboratoires de recherche et se déroulera aux Archives nationales d’outre-mer (ANOM). La doctorante Nastassia Serste présentera l’avancée de ses travaux sur l’histoire des enfants orphelins et abandonnés nés de/et pendant la Guerre du Vietnam, accueillis en France (1955-1975).

L’après-midi (14h-17h), sera consacrée à deux interventions dans le cadre du séminaire de l’IrAsia, ouvert à tous les chercheurs et étudiants. François Guillemot fera une présentation autour de la thématique de son dernier ouvrage paru à La découverte (2018) : « Le Viêt-Nam et ses fractures : paradigme d’une histoire interne » et Béatrice Jaluzot présentera le projet de recherche « Treaties » initié par l’IAO sur les Traités inégaux en Asie. Elle se déroulera à la Maison de la recherche de l’université Aix-Marseille à à Aix-en-Provence.

Cette rencontre co-organisée par Nguyên Phuong Ngoc (IrAsia) et François Guillemot (IAO) s’inscrit dans un processus de rapprochement des deux Instituts.

Lire la suite

Séminaire de l’IAO : Michael Lucken


Affiche Seminaire Michael LuckenVendredi 16 novembre 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

"Histoire et pluralité - Autour du livre de Karatani Kōjin, Les origines de la philosophie"

Michael Lucken, Professeur à l’INALCO, Historien du Japon moderne

Résumé : Les origines de la philosophie (Tetsugaku no kigen, 2012) de Karatani Kōjin n’est pas seulement une tentative de réévaluer l’héritage des présocratiques au détriment de la tradition platonicienne et aristotélicienne, c’est aussi une forme de défi aux études asiatiques. Qu’est-ce qu’un historien du Japon peut avoir à dire d’un ouvrage japonais sur la Grèce antique ? Et à l’inverse : de quels messages ce texte est-il porteur à destination du spécialiste de l’Asie ? Pour répondre à ces questions, j’essaierai dans un premier temps de montrer comment Les origines de la philosophie s’inscrit dans une histoire japonaise des études helléniques et du matérialisme marxien. J’examinerai ensuite comment les questions de la pluralité et de la praxis qui sont au cœur de cet ouvrage peuvent faire évoluer notre compréhension du travail de l’historien.

Lire la suite