学院概况

Japanese law, French Law, what are the lessons for legal reform?


Affiche colloque Droit Japonais droit françaisMarch 17th 2017 - Sciences-po Lyon, salle du conseil
March 18th 2017 - ENS de Lyon, Site Descartes - salle du conseil

The conference is devoted to international dialogue on law, between Japanese, French and German jurists, from the standpoint of legal reform.

Japan and France have introduced a codified legal system, whose stability represents one of its major assets. However, codified law may also tend to inflexibility toward social change so that its perpetuation depends on legal reform. Yet, poorly conducted legal reform may cause distrust toward law and toward its suitability as a social regulator, leading, in the end, to social instability

This brings up numerous questions: Who? How? Why? Who shall reform? How to reform while preserving fundamental rules? How to adapt legislation without misrepresenting law? How to set goals for a legal reform? How to meet social needs? Which methods are appropriate? How to evaluate the results of legal reforms? Etc

In national as well as in international law, legal reform is pervasive in private substantive law, for instance in the law of obligations, of personal status, business, labor law and so on.. A major characteristic of contemporary legal reforms shall will also be addressed as it is substantially interconnected with legal globalization.

FREE ADMISSION

Informations:
http://droitjaponais.wordpress.com/
http://droitjaponais.sciencesconf.org/
beatrice.jaluzot@ens-lyon.fr

Program


Toutes les actualités

新闻动态

Séminaire de l’IAO : Laure Zhang


Seminaire de l'IAO : Laure ZhangVendredi 26 mai 2017, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30

"La Législation complexe de l’Etat impérial des Qing sur des territoires des Miao : le cas du trafic d’êtres humains dans le Guizhou au 18ème siècle"

Laure Zhang, professeure ordinaire à l’université de Genève, chercheuse au CECMC (EHESS, Paris), est historienne du droit et de la peine capitale en Chine.

Résumé : La conquête des territoires des Miao au 18ème siècle s’est accompagnée par une reconnaissance limitée de certaines de leurs « règles coutumières » mais aussi par l’imposition de plus en plus rigoureuse des lois impériales à leur encontre. Pour imposer son monopole sur la violence au sein de ces nouveaux territoires, l’État impérial organise des campagnes militaires ou policières successives pendant plus d’un siècle. Ces campagnes sont dirigées contre trois grands crimes attribués aux Miao « crus » : le pillage, l’enlèvement contre rançon et le trafic d’êtres humains. Au cours des combats contre ce dernier crime, le législateur mandchou fait face à un double dilemme : maintenir le privilège originellement propre aux gens des bannières de posséder des esclaves tout en permettant la possession limitée de gens de conditions servile par de simples particuliers chinois ; criminaliser le trafic d’êtres humains organisé par les trafiquants alors même qu’ils tolèrent leur participation au commerce de populations Miao capturées par l’armée impériale.

Shanghai JORISS Workshop


April 14-15, 2017 East Normal University

Policing port cities during the "colonial era": Tianjin & Shanghai: interaction between Western and Chinese police forces, 1860-1945

First Workshop : Circulation of men and police knowledge in Contemporary China organized by Christine Cornet, Professor at Sciences‐Po Lyon and Ruan Qinghua, professor at East China Normal University.

The study of the police forces in Chinese cities, especially those established and run by foreigners, represents a new field of Chinese urban history. Over the last past years, the question of social control and public order in the cosmopolitan treaty ports has received more attention. This workshop opens a new approach of policing the Chinese Treaty Ports in exploring influence and conflict between foreign and chinese police forces. Influence means hybridization between local and external practices of social order. Influence of foreign model police in China began at the end of the XIX century with the german police system exported to Japan Meiji and « reproduced » in China. But the presence of British, French and American in China offered new model for policing the cities. The ambiguous status of treaty ports cities divided into several municipalities institutions (administration, law, police, urbanworks, health, transport, education), modified the nature of social control and public order. But before the arriving of Westerners China had its own traditional system of social control. The reform of the police is part of the general process of institutional reform during the late Qing period and it is also embedded in the army modernization.

Programme (日程安排)

Mission en Chine : Christine Cornet


Pendant ses séjours en tant que professeure invitée (avril 2017) à l’Université des Études internationales de Shanghai (SISU), Christine Cornet animera deux séminaires :

Séminaire doctorant : De l’image à l’histoire, voyage photographique en Concession française, Shanghai 1849-1943

Séminaire master : Les relations culturelles franco-chinoises : une relation singulière de longue durée

Elle donnera également donnera deux conférences :

20 avril à l’Université Normale de Pékin : Russians in China from Harbin to Shanghai, Migration & Identity, 1917-1949

26 avril à l’université de Nanjing : le maintien de l’ordre dans les concessions étrangères à Shanghai, l’exemple de la Concession française, 1849-1949.

Clés du Viêt-Nam contemporain


Bandeau hypothese FGDans le cadre d’une publication à venir sur La fabrique du Viêt-Nam contemporain (La Découverte, octobre 2017), François Guillemot, chercheur et IR à l’IAO a inauguré une série de billets intitulés "Clés du Viêt-Nam contemporain".

Le second billet de cette série a été sélectionné par l’équipe d’Hypotheses.org pour figurer cette semaine à la une de la plateforme académique :

Plongée biographique dans l’histoire du Viêt-Nam contemporain – Mémento

Permalien : https://indomemoires.hypotheses.org/19106

Pour en savoir plus, voir le carnet de recherche Mémoires d’Indochine.

Séminaire de l’IAO : Luca Gabbiani


Affiche Semianire Luca GabbianiVendredi 07 avril 2017, Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30

"La dynastie Qing (1644-1911) et sa « nouvelle histoire » – Essai de synthèse autour d’un débat historiographique et de ses enjeux"

Luca Gabbiani, maître de conférences à l’EFEO (UMR 8173 « Chine, Corée, Japon »)

Résumé : La dynastie Qing est la dernière à avoir régné sur la Chine impériale. Depuis un bon demi-siècle, les historiens ont activement revisité la période en s’appuyant sur l’immense réservoir documentaire qu’elle nous a laissé. Le propos de cette intervention sera centré sur les débats qui ont secoué le monde des spécialistes de l’histoire de cette dynastie depuis une vingtaine d’année autour de la notion de « nouvelle histoire Qing » (New Qing History), façonnée aux États-Unis dans le sillage de l’essor, sur place, des études mandchoues. Nous nous efforcerons de dresser un bilan de cette entreprise et nous nous interrogerons sur les enjeux historiographiques qui ont divisé – et continuent de le faire – les historiens, notamment en Chine continentale et aux États-Unis, autour du programme et des méthodes de cette nouvelle approche de l’histoire Qing. Pour clore cette synthèse, nous tenterons d’esquisser dans ses grandes lignes la forme que pourrait prendre une histoire de la dynastie Qing intégrant les avancées issues de ces débats.

Prix de thèse du GIS Asie 2016


La première édition du Prix de thèse sur l’Asie, organisée par le GIS Asie, a attiré une 50-taine de candidatures. Trois prix ont été proposés pour récompenser des travaux portant sur l’Asie, soutenus en France ou en français, entre 2014 et 2015, dans toutes les disciplines des lettres et sciences humaines et sociales. Le jury a également souhaité attribuer un accessit à Mme Huayan Wang pour sa thèse Cui Fujun, entre juge des enfers et magistrats locaux : les sociétés locales vues à travers l’évolution d’un culte local en Chine du XIe au XVe siècle, sous la direction de M. Christian Lamouroux, à l’EHESS.

Résumé de la thèse : Prenant principalement appui sur des sources épigraphiques, le présent travail est centré sur l’histoire politique et sociale d’un culte durant sa période de développement entre le Xe et le XVe siècle. Ce culte, né dans la Chine du Nord vers le IXe siècle, était fondé sur des sources légendaires, historiques et religieuses autour d’un personnage nommé Cui Fujun 崔府君. Il s’est d’abord développé dans des sociétés locales avant d’être intégré dans les registres des sacrifices officiels à la fin du Xe siècle pour avoir légitimé plusieurs successions impériales ou avoir protégé le territoire de l’empire. Durant la période étudiée, plusieurs dynasties d’origines ethniques différentes se succédèrent ou cohabitèrent ; chacune d’elles trouva un intérêt à s’approprier ce culte en octroyant à la divinité des titres et en lui offrant des sacrifices. Cette faveur des pouvoirs dynastiques a contribué à sa popularité et à sa diffusion dans les sociétés locales qui, quant à elles, créèrent leurs propres sources pour alimenter cette croyance. Notre étude se déroule en deux étapes et sur deux terrains. Dans un premier temps, nous étudions le rôle politique du culte de Cui Fujun, d’abord au sein d’une seule dynastie, celle des Song (960-1279), puis entre deux dynasties rivales, les Song et les Jin (1115-1234). Grâce à la légende qui faisait de Cui Fujun le juge des enfers qui avait été capable de sortir Tang Taizong (r. 626-649) de la crise de succession où le fratricide l’avait entraîné, les empereurs des Song ont pu éviter eux-mêmes plusieurs crises de succession. Durant la période où les Jin et les Song du Sud se disputaient des territoires, les premiers firent de Cui Fujun le substitut du dieu du Pic du Sud (Nanyue 南嶽), pour qu’il reçoive les sacrifices dus à ce dernier alors que le Pic se situait dans le territoire administré par les Song du Sud. De ce fait, la cour des Jin a pu rendre des sacrifices complets aux cinq Monts sacrés, symbole de la souveraineté sur tout le territoire. Parallèlement, les Song du Sud vénéraient Cui Fujun comme dieu protecteur de la famille impériale puisqu’il était censé avoir sauvé Gaozong (r. 1127-1162), le premier empereur, et prédit la naissance de Xiaozong (r. 1162-1189), son successeur.

Dans un second temps, notre regard porte sur divers aspects des sociétés locales entre les XIIIe et XVe siècles. Considéré comme un fonctionnaire modèle, représentant de la justice et protecteur du peuple, mais aussi défenseur du territoire, Cui Fujun fut vénéré du nord au sud. Au nord, dans les lieux d’origine de son culte, Luzhou et Cizhou, nous observons divers milieux sociaux : des fonctionnaires, des notables locaux, de simples villageois. Nous constatons que plusieurs activités cultuelles organisaient la vie collective et assuraient l’ordre social : constructions de temples, donations et prières. Au sud, sur les lieux d’extension du culte, nous observons un processus d’intégration et un phénomène d’adaptation du culte à des situations variées.

Workshop Korean Archaeology and Cultural Heritage


afficheDans le cadre du séminaire pluridisciplinaire du Centre de Recherches sur la Corée (CRC), un atelier en deux parties sur l’archéologie et le patrimoine culturel de la Corée aura lieu :

Workshop « Korean Archaeology and Cultural Heritage »
Le vendredi 17 mars 2017, de 14h00 à 17h30
Maison de l’Asie (Grand salon), 22 avenue du Président Wilson, 75116 Paris

Cet atelier sera précédé par une conférence d’Arnaud Nanta (CNRS - IAO) dans le cadre du séminaire « Sciences et savoirs de l’Asie orientale dans la mondialisation » :

« La recherche archéologique et la compilation de l’histoire menées par le Japon en Corée colonisée (1905-1938) »
Le mardi 14 mars 2017, de 15h00 à 17h00
Salle Élisabeth Allès (681), Bât. Le France, 190-198 avenue de France, 75013 Paris

Conférence : Takahiro FUJIMOTO


Affiche conference23 mars 2017 de 17h-19h, à l’EFI Automotive, 77 Allée des Grandes Combes, ZI Ouest, Beynost, 01700 Miribel (Ain)

"Pour une production compétitive en France : Adapter l’outil de production aux exigences de demain", conférence co-organisée par le Collegium de Lyon, IAO et Auvergne-Rhône-Alpes Automotive Cluster

Interventions suivies d’une discussion générale :
Takahiro FUJIMOTO (professeur à l l’Université de Tokyo) : Entre évolution de la Lean Production et révolution numérique. L’expérience de fournisseurs de Toyota ou autres.
Spécialiste de la technologie et de la gestion des opérations, T. Fujimoto est directeur exécutif du Manufacturing Management Research Center (MMRC) de l’Université de Tokyo. Il est chercheur associé à la Harvard Business School et à l’Institut d’Asie Orientale (ENS-CNRS, Lyon). Il est notamment l’auteur de The Evolution of a Manufacturing System at Toyota (1999). Il est actuellement résident au Collegium de Lyon.

Jean-Baptiste YVON (managing director de l’accélérateur industriel Axandus) : Une initiative de production lab pour rendre la production en France plus compétitive

Accès libre, merci de bien vouloir confirmer votre participation à c.bosveil@lyon-metropole.cci.fr

Soutenance : HOU Qingbin


Le lundi 6 mars 2017 à 9h, Huo Qingbin soutiendra sa thèse de doctorat intitulée : « La cour mixte française de Shanghai à la fin des Qing (1869-1911) ». Cette thèse a été préparée sous la direction de Jérôme Bourgon, Directeur de recherche CNRS et XU Jilin, Professeur East China Normal University. La soutenance aura lieu dans la salle de direction par visioconférence.

Le jury se compose de 7 membres suivants :
ZHANG, Laure, Professeure, Université de Genève
WANG, Zhiqiang, Professeur, Fudan University
HENRIOT, Christian, Professeur, Université Aix-Marseille
BOURGON, Jérôme, Directeur de recherche, CNRS
XU, Jilin, Professeur, East China Normal University
CORNET, Christine, Professeure, Sciences Po Lyon
CONSTANT, Frédéric, Maître de conférences, Université Paris Ouest Nanterre la Défense

Rencontre avec Alice Travers à l’ENS / IAO


7 mars 2017, 10h15 - 12h15, Site René Descartes - Salle F104

Dans la matinée, une réunion d’information autour des bourses de l’European research Council (ERC) organisée par le Service ingénierie de projets, sera orientée plus spécifiquement vers les sciences humaines et sociales.

* Témoignage d’une lauréate ERC Starting grant 2015 en SHS : Alice Travers, CR1 CNRS au Centre de Recherches sur les Civilisations de l’Asie Orientale (CRCAO)
* Réunion interactive avec les participants pour aider au montage de projets ERC en SHS à partir d’une expérience vécue
*Comment s’y prendre pour avoir les meilleures chances de réussir
*Discussion, réponse aux questions

Avec la participation de Yanick Ricard Vice-Président Recherche de l’ENS de Lyon, Marie-Claire Juillard-Laubez et Quentin Touitou, du Service Ingénierie de projets et de l’Institut d’Asie Orientale.

Inscription obligatoire : ingenierie.projets@ens-lyon.fr

Plus info sur le site de l’ENS de Lyon

Après-midi : à 14h30, Salle de réunion de l’IAO (R66)

Madame Alice Travers nous fera l’honneur d’une présentation de ses travaux sur *The Tibetan Army of the Dalai Lamas (1642-1959)* spécifiquement pour l’IAO. _
Entrée libre

最新出版

Gédéon, Laurent (2017), « Le TPP : construction économique ou instrument d’une rivalité géopolitique », in Claire Thi-Liên Tran & Abigaël Pesses (dir.), L’Asie du Sud-Est 2017. Bilan, enjeux et perspectives, Bangkok-Paris, Irasec / Les Indes Savantes, 2017, pp. 53-78.

Couverture Taipei: Histoires au coin de la rue

Dans "Taipei: Histoires au coin de la rue", anthologie de littérature taïwanaise dirigée par Gwennaël Gaffric, parue en mars 2017 aux éditions de l’Asiathèque, Marie Laureillard a traduit la nouvelle "La rue de Lung-ch’üan" de Lin Yao-teh.

couverture Poésies de Chen Li

Poésies de Chen Li, choisies, traduites du chinois (Taiwan) et présentées par Marie Laureillard, éditions Circé, 2017

Dans Le cheval à trois jambes, anthologie de littérature taïwanaise dirigée par Angel Pino et Isabelle Rabut et qui vient de paraître aux éditions You-Feng, Marie Laureillard a traduit la nouvelle "La mère qui fuyait" de Guo Songfen.

"1914-1918, une guerre mondiale ? La perspective japonaise", dossier coordonné par Nicolas Mollard et Arnaud Nanta. EBISU, n° 53 (2016).

couverture Jentayu

Taiwan, Jentayu Hors-série n°1, Editions Jentayu, 2016. Marie Laureillard a traduit plusieurs textes dans cet ouvrage : poésies de Chen Li, Chen Yu-hong, Lo Fu, nouvelle ("Bibi") de Yang Fu-min.

Extrême-Orient, Extrême-Occident

Jérôme Bourgon (dir.), Les lieux de la loi dans la Chine impériale, Extrême-Orient, Extrême-Occident, n° 40 (2016), Numéro publié avec le soutien de l’Institut d’Asie Orientale.

Couverture deology of Power and the Power of Ideology in early China

Graziani, Romain, « Monarch and Minister: Reflections on an impossible partnership in the building of absolute monarchy », in The Ideology of Power and the Power of Ideology in early China, ed. Paul Goldin, Martin Kern, and Yuri Pines, Brill, Leyden 2015, p.155-180.