Guillaume LOPEZ

Doctorant en histoire moderne, Université Lumière Lyon 2
Directeurs de thèse : Jérôme Bourgon & Paola Calanca
Courriel : Guillaume.lopez[at]univ-lyon2.fr

Guillaume LopezDoctorant en première année d’histoire moderne à l’université Lumière Lyon II sous la direction de Jérôme Bourgon et de Paola Calanca (EFEO). Après avoir obtenu ma licence d’histoire, j’ai réalisé un mémoire de master sur les questions de défense maritime contre la piraterie dans le Zhejiang au milieu du XVIe siècle, en me concentrant sur le rôle de soldats mercenaires originaires de provinces méridionales. J’ai par la suite décidé d’orienter mes recherches sur le financement des campagnes militaires dans les provinces du Fujian et du Zhejiang.

Domaines disciplinaires

Histoire moderne

Spécialité

Histoire maritime, histoire militaire, histoire de la fiscalité, histoire économique et sociale

Projets de recherche

Financer la lutte contre la piraterie : le poids des campagnes militaires sur les populations du Zhejiang et du Fujian (XVIe-XVIIe siècles)

L’objectif de cette thèse sera d’étudier le financement des campagnes militaires ainsi que leur poids sur les populations du Zhejiang et du Fujian des années 1550 au début du XVIIe siècle.

Afin de pouvoir défendre les provinces maritimes des « pirates japonais » (wokou 倭寇), le gouvernement n’eut d’autre choix que de recruter des soldats mercenaires originaires des provinces méridionales, théoriquement plus efficaces que les troupes locales.

L’arrivée des mercenaires venus assister les soldats des garnisons a en effet eu des répercussions économico-sociales aussi bien sur les territoires par lesquels ils ont transité que sur le long du littoral.

Afin de soutenir ces « nouveaux » soldats, les autorités locales, avec ou sans l’accord de la cour, ont dû faire appel à des taxes supplémentaires qui ont naturellement alourdi la charge fiscale des populations côtières.

Enfin, l’étude de cette surcharge fiscale nous amènera à reconsidérer le financement des campagnes militaires dans un contexte plus large ; et ainsi à étudier la situation après les raids de wokou. Une fois la crise terminée et les principaux leaders pirates défaits en 1559, les soldats mercenaires n’ont été́ que partiellement démobilisés ; on en comptait encore 199 650 en fonction en 1595. Durant les années suivantes, sous les règnes de Longqing 隆慶(1567- 1572) et Wanli 萬曆 (1572-1620), de plus en plus de fonctionnaires demandèrent à renvoyer ces mercenaires, et à recruter des soldats au niveau local ; ce qui n’était pas possible en grande partie à cause du manque de supervision centralisée.

Directeurs de thèse

Jérôme Bourgon & Paola Calanca

Langues étrangères pratiquées

Anglais, espagnol, chinois, japonais, grec ancien, latin

Consulter le Curriculum Vitae de Guillaume Lopez