Colloques & Journées d’étude

Cette rubrique rassemble les dernières manifestations scientifiques, colloques internationaux et journée d'étude, organisés par l'IAO.

Journée d’étude : Saïgon, témoin de l’Histoire à travers les archives

Saïgon, témoin de l'histoire à travers les archives 21 mai 2019, Château de Vincennes, journée d’études organisé par le SHD en partenariat avec l’Institut d’Asie Orientale (IAO).

Poumon économique du Viêt-Nam, véritable pôle d’attractivité en Asie du Sud-Est, Hô Chi Minh-ville, anciennement Saïgon, a été fondée il y a 320 ans par un seigneur local, membre de la dernière dynastie des Nguyên. Identifié par les missionnaires, ce petit port de pêcheurs fut conquis par les Français le 17 février 1859. L’importance stratégique du lieu, à la fois maritime, militaire et économique, apparut clairement aux marins. Tour à tour, les amiraux-gouverneurs s’attachèrent à en faire une ville coloniale moderne. Dynamisme économique, modernité urbaine, émergence d’un espace public franco-vietnamien vont constituer pendant des décennies l’essence même de cette ville.

À travers une histoire riche en rebondissements au cours du XXe siècle, Saïgon présente de nombreuses facettes inédites qu’il convient de mettre à jour et d’analyser.

Grâce aux archives, les chercheurs redécouvrent aujourd’hui celle que l’on nommait autrefois « la perle de l’Extrême Orient » et mesurent à la fois l’évolution et l’expansion de la ville, d’une situation coloniale à la cité-province actuelle. Pour suivre pas à pas ces transformations sociales, politiques, économiques, une très riche documentation est désormais disponible principalement en France, au Viêt-Nam et aux États-Unis. Ces sources constituent en effet le matériau de base pour entreprendre une recherche historique, géographique et plus largement en sciences sociales. Archives administratives, dessins, plans et cartes, photothèque, images fixes ou animées, institutionnelles ou privées, elles sont nombreuses et souvent dispersées. Elles constitueront le cœur de cette journée d’étude sur Saïgon.

Saïgon, témoin de l’histoire à travers les archives (format pdf, 1.11 MB).


International conference : Capture, Bondage, and Forced Relocation in Asia

Conférence Capture, Bondage, and Forced Relocation in Asia13-14 March 2019, ENS de Lyon, international conférence – Capture, Bondage, and Forced Relocation in Asia, organized by Claude Chevaleyre & Jennifer L. Gaynor.

Inspired by early data that suggests the slave trade in Asia may have been comparable in size to that of the Atlantic world, this conference aims at moving beyond the Atlantic as a model of inquiry, and its attendant Eurocentric biases. We aim to investigate slavery and slave trading in Asia in all its historical depth and social, economic, political, and cultural complexity.

Bringing together specialists of colonial slave trading and of local bondage structures, this conference intends to provide a more complete picture of the historical dynamics of forced human transfers and trafficking in early modern Asia.

Contact : claude.chevaleyre@ens-lyon.fr
More informations : https://bondageasia.sciencesconf.org/


Journée d’études : Lav Diaz, martyr et géant du cinéma philippin : chantiers de recherche

Journée d’études : Lav Diaz, martyr et géant du cinéma philippin : chantiers de rechercheLe mardi 18 décembre 2018, ENS de Lyon, Site Descartes, La Journée d’études « Lav Diaz, martyr et géant du cinéma philippin : chantiers de recherche », organisée par le Département lettres et arts ENS de Lyon, l’Institut d’Asie Orientale (CNRS-UMR5062) et Institut Acte – Paris 1 Panthéon-Sorbonne (CNRS-UMR8218).

Cette journée d’études a pour ambition de cartographier les différents enjeux de l’oeuvre et, à long terme, de réunir des chercheurs autour de l’oeuvre de Lav Diaz. Trois axes se dégagent des interventions proposées :
1 – La cohérence esthétique des films-fleuves du réalisateur.
2 – Le travail de ce cinéaste né sur l’île méridionale de Mindanao propose également une relecture constante et attentive de l’histoire de son pays.
3 – Finalement, les films de Lav Diaz posent un troisième enjeu, en lien avec ce deuxième axe : la relation de l’artiste avec l’engagement.

Programme :
* 10h00 : Ouverture par Béatrice Jaluzot (directrice de l’Institut d’Asie Orientale), présentation de la journée.
* 10h00-12h30 : Salle Dutilleux, les interventions de Clément Dumas (Univ. Paris 1) et Elise Domenach (ENS de Lyon)
* 14h30-17h00 : Salle de Séminaire de l’IAO, les interventions de Nadin Mai (Tao Films / The Art(s) of Slow Cinema), Meriel Kenley (ENS de Lyon) et Alice Leroy (Univ. Paris Est).

Journée d’études suivie de la projection de Storm Children : Book One de Lav Diaz, à 20h, théâtre Kantor (Sous-titres anglais)

Consulter le programme détaillé

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Contact : elise.domenach@ens-lyon.fr


Rétrospective Ryusuke HAMAGUCHI : cycle de projections

Rétrospective Ryusuke HAMAGUCHI : cycle de projectionsLes 16 et 17 octobre 2018, au théâtre Kantor, Ens de Lyon, le Département Lettres et Arts et l’Institut d’Asie Orientale a présenté dans le cadre de la master classe de réalisation de Ryusuke AMAGUCHI, une rétrospective de ses films en sa présence :

Mardi 16 octobre
* 18h The Sound of the Waves, de Ryusuke Hamaguchi et Ko Sakai (2011, 142mn)
* 20h30 Heaven is still far away, de Ryusuke Hamaguchi (2016, 38 min) / The Depths (2010, 121mn)

Mercredi 17 octobre
* 18h Voices from the Waves. Shinchimachi, de Ryusuke Hamaguchi et Ko Sakai (2013, 103mn)
* 20h30 Projection des travaux d’élèves de la master classe de réalisation de R. Hamaguchi / Storytellers, de Ryusuke Hamaguchi et Ko Sakai (2013, 120mn)

Ces projections ouvertes au public ont été un franc succès, et un très beau moment de pédagogie artistique.

Hamaguchi est habitué aux exercices pédagogiques ; il en a même nourri nombre de ses films (réalisés au cours d’ateliers de ce type à Kobe, Tokyo, en Corée). Il a fait travailler les étudiants sur un dispositif de tournage documentaire que lui et son co-réalisateur Ko Sakai ont mis au point en tournant leur trilogie documentaire dans le Tohoku qu’ils appellent « méthode en Z » qui permet de créer les conditions d’une écoute réciproque. En parallèle nous avons projeté en soirée ces films ainsi que les fictions réalisées par Hamaguchi, en présence d’un public toujours très nombreux. La salle Kantor était presque pleine à chaque projection, pour entendre les présentations de Hamaguchi et discuter de ses films. Nous avons accueilli des étudiants enthousiastes de Lyon 3, Lyon 2, Sciences Po et de l’ENS de Lyon. La cohérence de l’ensemble a permis aux étudiants de la master classe de se lancer dans des travaux à la fois très personnels, spontanés, engagés (entretiens par deux dans lesquels ils se livraient sur leurs peurs pour l’avenir, leurs joies au présent, etc.) et très maîtrisés dans leur forme. La restitution des travaux d’élèves a été un moment très émouvant pour tout le monde. Ces courts films tournés sous la supervision de Hamaguchi seront conservés par le Département Lettres et Arts.

Remerciements à Silent Voice Prod., à Shogo Yokoyama et à Satoshi Takata. Avec le soutien de la Région. Et merci à toutes et tous, qui depuis le fond de la salle Kantor ou sur les divers plateaux de tournage, sur les photocopies (des merveilleuses affiches de Joao ou des plans de tournage de Hamaguchi) ou derrière les écrans d’ordinateur (pour les réservations de hôtel, billets, la communication de l’événement, etc). A Esther Hallé, Fusako Saito, Jean-Philippe Michaud et Thomas Cany tout particulièrement.


Colloque international : Past and Present Buddhist Transfers in Asia : A Conceptual Analysis

Colloque international : Past and Present Buddhist Transfers in Asia : A Conceptual AnalysisLe vendredi 6 avril 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), Colloque international Past and Present Buddhist Transfers in Asia : A Conceptual Analysis, organisé conjointement par :

Fabienne JAGOU (EFEO, Paris/IAO, Lyon, France)
Ester BIANCHI (Università degli Studi di Perugia, Italy)
Carmen MEINERT (Ruhr-Universität Bochum, Germany)

Colloque international : Buddhist Transfers in AsiaThe conference aims to evaluate the relevance of concepts such as syncretism, hybridity, mélange, métissage and bricolage used to describe the processes of transmission of Buddhism by comparing case studies from various Asian cultural areas and from different historical periods. Of paramount importance in the conference is the contextualisation of the processes of transmission of Buddhism. Regardless of the period under examination, the transmission of Buddhism from one cultural context in Asia to another is always dependant on specific local circumstances and needs ; thus, teachings and practices are always reinterpreted locally. Therefore, the transfer of Buddhism never results in the conservation of a supposedly authentic tradition, but rather is a dynamic process of constant renewal. In a nutshell, the goal of the conference is to typologize the historical, cultural and societal factors that induce religious innovation by considering global as well as local frameworks. Through specific case studies, cultural and religious complexities will become visible as dynamic phenomena which move beyond boundaries.


Second JORISS Workshop, 15-18 November 2017 Lyon

15-18 November 2017, ENS de Lyon – Institut d’Asie Orientale – Sciences Po Lyon

Policing port cities during the « colonial era » : Tianjin & Shanghai : interaction between Western and Chinese police forces, 1860-1945

Second Joriss Workshop : Limits of the western police model in China

The study of the police forces in Chinese cities, especially those established and run by foreigners, represents a new field of Chinese urban history. Over the last past years, the question of social control and public order in the cosmopolitan treaty ports has received more attention. This workshop opens a new approach of policing the Chinese Treaty Ports in exploring influence and conflict between foreign and chinese police forces. Influence means hybridization between local and external practices of social order. Influence of foreign model police in China began at the end of the XIX century with the german police system exported to Japan Meiji and « reproduced » in China. But the presence of British, French and American in China offered new model for policing the cities. The ambiguous status of treaty ports cities divided into several municipalities institutions (administration, law, police, urbanworks, health, transport, education), modified the nature of social control and public order. But before the arriving of Westerners China had its own traditional system of social control. The reform of the police is part of the general process of institutional reform during the late Qing period and it is also embedded in the army modernization.

Consulter le programme Programme JORISS Workshop (Novembre 2017)


Translation Workshop, 17-21 September 2017 University of Chicago

Workshop organised by the University of Chicago, Center for East Asian Studies and Legalizing Space in China (LSC) Project, 17-21 September 2017

The statutes selected for this workshop come from sections of the Qing Code devoted to criminal procedure. This focus will give an insight into the administrative and procedural mechanisms of the Qing legal system to bring to each of us diverse research endeavors.

The translation teams are as listed below :

Group A : Statutes 314, 411, 422 : Maura, Tom, Yiying, Luca, Du Jin, Alec
Group B : Statutes 394, 396, 416 : Frederic, Dan, Janet, Tian Yuan, Chiu Pengsheng
Group C : Statute 409 : Jerome, Nancy, Wang Zhiqiang, Johanna, Stephanie, Andy

See the schedule on the LSC Projet website


Shanghai JORISS Workshop, April 14-15, 2017 East Normal University

Policing port cities during the « colonial era » : Tianjin & Shanghai : interaction between Western and Chinese police forces, 1860-1945

First Workshop : Circulation of men and police knowledge in Contemporary China organized by Christine Cornet, Professor at Sciences‐Po Lyon and Ruan Qinghua, professor at East China Normal University.

The study of the police forces in Chinese cities, especially those established and run by foreigners, represents a new field of Chinese urban history. Over the last past years, the question of social control and public order in the cosmopolitan treaty ports has received more attention. This workshop opens a new approach of policing the Chinese Treaty Ports in exploring influence and conflict between foreign and chinese police forces. Influence means hybridization between local and external practices of social order. Influence of foreign model police in China began at the end of the XIX century with the german police system exported to Japan Meiji and « reproduced » in China. But the presence of British, French and American in China offered new model for policing the cities. The ambiguous status of treaty ports cities divided into several municipalities institutions (administration, law, police, urbanworks, health, transport, education), modified the nature of social control and public order. But before the arriving of Westerners China had its own traditional system of social control. The reform of the police is part of the general process of institutional reform during the late Qing period and it is also embedded in the army modernization.

Consulter le programme JORISS Workshop (Avril 2017)


Conférence internationale : Droit Japonais, droit français, quelle réforme ?

Conférence internationale : Droit Japonais, droit français, quelle réforme ?17 mars 2017 – Sciences-po Lyon, salle du conseil
18 mars 2017 – ENS de Lyon, Site Descartes – salle du conseil

Cette conférence internationale est consacrée au dialogue entre juristes japonais, français et allemands, plus particulièrement sous l’angle de la réforme juridique.

Le Japon et la France ont fait le choix d’un système juridique codifié. Si un tel système a pour avantage la stabilité, il a pour inconvénient une certaine résistance à l’évolution des sociétés. La survie de la codification dépend de sa réforme. Or, mal conduite, elle porte en germe la défiance à l’égard de l’ensemble du droit même, en tant que régulateur structurel et elle peut aboutir à l’instabilité sociale.

Un vaste questionnement survient alors : qui ? comment ? pourquoi ? Qui peut ou doit réformer ? Comment réformer tout en préservant les fondements de l’édifice, comment adapter sans dénaturer, comment intégrer les nouvelles règles, dans quel but réformer, comment adhérer aux besoins de la société, quelles méthodes, quelle évaluation ? etc.

En droit privé positif, la réforme est omniprésente : en droit des obligations, des personnes, des sociétés, social… en droit national comme international. Une dimension particulière du mouvement contemporain est son interdépendance essentielle avec la mondialisation juridique.

http://droitjaponais.wordpress.com/
http://droitjaponais.sciencesconf.org/
Contact : beatrice.jaluzot@ens-lyon.fr


Panorama des cinémas chinois

Panorama des cinémas chinoisDu 4 octobre 2016 au 5 octobre 2016
Lieu(x) : Théâtre Kantor – ENS de Lyon – Site René Descartes – 15 parvis René Descartes 69007 Lyon

L’Institut d’Asie Orientale (IAO) et le Département des arts de l’ENS de Lyon organisent les 4 et 5 octobre 2016, en salle Kantor un « Panorama des cinémas chinois » avec des films réalisés par des cinéastes de la République populaire de Chine et de Taiwan.

Au programme :

– de nombreux inédits : Wang Bing (récemment primé à Venise !), le grand artiste contemporain taïwanais Chen Chieh-jen,
– des documentaires tournés dans les campagnes sur les années Mao,
– des courts métrages chinois récents, des fictions,
– un documentaire sur le festival du cinéma indépendant chinois,
– un film surprise !
– des débats skype avec les réalisateurs, dont le « père » du cinéma indépendant chinois, Wu Wenguang
– des table-rondes avec des spécialistes : J.-L. Domenach, C. Dumas, W. Ghermani, C. Henriot, L. Roulleau-Berger,..

Contact : Elise Domenach


Colloque international – Orient Extrême : collectionneurs et collections d’aujourd’hui

Colloque international - Orient Extrême : collectionneurs et collections d’aujourd’huiDates : soirée du 23 mars, 24 et 25 mars 2016
Lieu(x) de la manifestation : Musée des Confluences, Lyon
(soirée inaugurale du 23 mars à l’ENS-LSH de Lyon)

Laboratoires organisateurs :
– IAO (Institut d’Asie Orientale), Université Lyon 2/ENS/CNRS
– IETT (Institut d’Etudes Transtextuelles et Transculturelles), Université Lyon 3
– LARHRA, Université Lyon 2

L’objet du colloque sera d’étudier le phénomène des collections privées ou publiques d’art extrême-oriental dans le monde contemporain, en particulier le rapport des collectionneurs aux artistes et au marché de l’art. Les pays privilégiés, du fait de la complexité des interactions qu’ils développent dans la formation des collections artistiques sont, outre ceux de l’Union Européenne, la Chine, Taiwan, le Japon, la Corée, le Vietnam et l’Indonésie. Si notre ambition est d’accorder une large place à l’art contemporain, les collections envisagées pourront également rassembler des objets plus anciens, et pas seulement des objets d’art. Le terme « Extrême-Orient » sera ici compris dans un sens large, incluant les îles de l’Asie de l’Est et du Sud-Est. L’approche sera interdisciplinaire, mêlant histoire de l’art, esthétique, anthropologie, sociologie, économie ou même politique. Nous proposons les quatre panels suivants :

1) Profils et motivations des collectionneurs
2) Collections institutionnelles et collectives
3) Collections : regards croisés
4) Marché de l’art et enjeux identitaires

L’intérêt scientifique du colloque réside dans sa capacité à développer des axes transdisciplinaires et transculturels, en confrontant la formation des collections en Asie et/ou d’art asiatique à la globalisation croissante du marché de l’art. Ce type de recherche est tout à fait innovant sur le plan international, car les arts asiatiques (contemporains, en particulier) sont encore trop peu souvent appréhendés sous l’angle socio-économique. Si le colloque constitue avant tout une rencontre entre enseignants-chercheurs, visant à renforcer les relations entre spécialistes des marchés de l’art en Asie-Pacifique, il accueillera aussi des collectionneurs et des acteurs-clés du monde de l’art (conservateurs de musée, mécènes), qui apporteront un témoignage précieux sur leur expérience de terrain. Le fait qu’il soit associé à une exposition au Musée des Confluences ouvre aussi la porte à une diffusion des connaissances vis-à-vis du grand public et augure de manifestations futures du même type, conçues de manière encore plus étroite avec le Musée des Confluences. Le thème du colloque, axé sur le marché de l’art, intéressera également galeries d’art et maisons de vente aux enchères.

Organisatrices :
Marie Laureillard : mlaureillard@free.fr
Cléa Patin : cleapatin@gmail.com