Accueil du site > Equipe > Docteurs

Guénolé MARCHADOUR

mis à jour le

Dans le sillage de mon mémoire de master portant sur les trajectoires individuelles et sur les stratégies de mobilisation des Brésilien.ne.s au Japon dans les années 2000, ma thèse examine comment les rapports sociaux de sexe, de race et de classe sont reliés dans les processus de mobilisation de cette population migrante. Ces processus sont étudiés à partir du cadre théorique de l’intersectionnalité des rapports de domination et sont explorés au travers de trois cas d’étude : les écoles brésiliennes au Japon, les sections syndicales de travailleur.euse.s migrant.e.s et les associations locales. L’enquête sur ces trois terrains a été conduite par le biais d’observations in situ et elle a donné lieu à la réalisation de quatre-vingt-dix entretiens semi-directifs en japonais et en portugais dans les régions de Tokyo et de Nagoya entre 2006 et 2011.

Fonction et institution


Docteur en science politique, Université Lumière Lyon 2
ATER en sociologie du travail au CNAM
Domaines disciplinaires


Sociologie des rapports sociaux, études de genre, études des catégories ethnoraciales, sociologie des migrations, sociologie des mobilisations
Spécialité


Sociologie politique
Thèse


COMMENT LES RAPPORTS DE DOMINATION SE « REALISENT-ILS » ?
Appréhender les rapports sociaux de sexe, de race et de classe dans les mobilisations des migrant.e.s brésilien.ne.s au Japon dans les années 2000

Résumé de la thèse : Au croisement de la sociologie des mobilisations, de la sociologie des migrations et des études de genre, cette thèse vise à saisir la réalisation des rapports de domination dans l’action collective des migrant.e.s brésilien.ne.s au Japon dans les années 2000. Au delà des catégorisations ethnoraciales (descendant.e / non descendant.e de Japonais) et classées (ouvrier.ère / indépendant.e), généralement utilisées pour décrire ce fait migratoire, les catégories de sexe contribuent aussi à le caractériser. Dans la perspective de l’intersectionnalité, la thèse s’appuie sur l’ethnographie multisituée pour appréhender la réalisation des rapports sociaux de sexe, de race et de classe. Ceux-ci s’actualisent dans des pratiques circonscrites mais aussi dans des contextes variés où l’intersectionnalité se révèle d’autant mieux que les rapports de pouvoir peuvent changer, s’inverser, « s’invisibiliser ». Pour ce faire, trois espaces de mobilisation ont été explorés : des écoles brésiliennes, des syndicats et des associations locales. Des observations in situ étalées entre 2006 et 2011 ont été complétées par quatre-vingt-dix entretiens semi-directifs en portugais et en japonais avec des familles migrantes, les migrant.e.s mobilisé.e.s, les leaderships et leurs soutiens extérieurs. En examinant leurs interactions, l’enquête multisituée montre que la réalisation des rapports de domination s’appréhende à partir de trois échelles d’analyse : nationale (les contextes japonais et brésilien), sectorielle (syndical, éducatif et associatif) et situationnelle (les dynamiques des organisations dans chaque secteur). De cette façon, la thèse fait ressortir les nouvelles frontières de la société japonaise et les reconfigurations de l’imaginaire national brésilien selon les sites de l’enquête.

Mots-clés : enquête multisituée, intersectionnalité, migration, mobilisation, rapports de domination

Date de la soutenance : 27 février 2015
Directeur de thèse


Olivier Fillieule (Université de Lausanne) et Éric Seizelet (Université Paris 7)
Curriculum Vitae


Liste des publications


« The intersectionality in the processes of incarnation of leadership. A multisited approach of the mobilizations of Brazilian migrants in Japan », Social theory and dynamics, n° 1, à venir.

« Les apports d’une enquête multisituée pour l’observation des « rapports sociaux de sexe ». Le cas de l’action collective des migrants brésiliens au Japon », SociologieS, La recherche en actes, in Dossier « Ethnographie du genre », mis en ligne le 26 mai 2015. http://sociologies.revues.org/5086
Langues étrangères pratiquées


anglais, japonais, portugais
Contact