Accueil du site > Equipe > Docteurs

JIANG Jie (蒋杰)

mis à jour le

Jiang Jie est doctorant en cotutelle de l’ENS de Lyon (France) et de l’East China Normal University (Chine). Il est diplômé de Lanzhou University où il a obtenu le diplôme de licence (Histoire) en 2006, puis celui de master (Sociologie historique) à l’ECNU en 2006-2008. En 2008, il a été accepté comme doctorant (Sociologie historique) dans le même établissement. En 2009, grâce au programme de coopération entre l’ENS et l’ECNU, il poursuit ses études doctorales à l’Institut d’Asie Orientale à Lyon.

Se consacrant à la transformation de l’histoire moderne de Chine (1840-1949), il travaille principalement sur l’histoire sociale et l’histoire urbaine. Actuellement, avec un sujet sur la criminalité et l’ordre public à Shanghai au cours de la période de la guerre Sino-japonaise, à l’aide d’un nouvel horizon, il tente de découvrir une nouvelle dimension de l’histoire de cette ville.

Fonction et institution


Doctorant, Institut d’Asie Orienta(IAO), ENS de Lyon
Domaines disciplinaires


Histoire
Spécialité


Histoire sociale de la Chine
Projets de recherche


Malgré une grande quantité d’articles et d’œuvres scientifiques, l’histoire de Shanghai sous l’occupation japonaise reste obscure. Sous la plume des historiens précédents, cette triste histoire devient la scène de la lutte de l’élite sociale, ou l’outil de la propagande politique. Ainsi, le citoyen ordinaire ne se trouve jamais placé devant les yeux du lecteur, ni les diverses facettes de la vie populaire. Priorité est donnée au « grand homme » : politicien, militaire, et capitaliste. Les avancées méthodologiques et historiographiques offrent pourtant un ensemble de nouvelles questions qui attendent d’être explorées.

Visant les divers aspects de la vie quotidienne ignorés par l’historien traditionnel, s’appuyant sur de nombreuses sources primaires dans les archives chinoises et françaises, la thèse intitulée « La Criminalité à Shanghai sous l’occupation japonaise (1937-1945) », s’efforce de dessiner un panorama de l’histoire de la vie populaire dans la période de la guerre. En se concentrant dans le cadre de l’activité criminelle, il s’agit d’éclairer de nombreuses dimensions de la société : coût de la vie, ordre public, chômage, réfugiés, taux de criminalité, etc. Après avoir révélé et analysé tous les éléments ci-dessus, cette recherche exposera non seulement un portrait de la criminalité à Shanghai, mais aidera aussi à la compréhension de toute l’histoire de cette ville.
Directeur de thèse


Christian Henriot
Curriculum Vitae


Liste des publications


Publications en ligne


Langues étrangères pratiquées


Chinois Mandarin (langue maternelle), Français, Anglais
Contact