ホーム > 最新情報

Conférence : Arnaud Nanta

Le jeudi 16 novembre 2017, 12h15-13h45, Arnaud Nanta, Chargé de recherche CNRS, membre de l’IAO, donnera la conférence « L’historiographie coloniale en Corée et à Taiwan du temps de l’empire japonais (années 1895-1940) » à l’Université de Genève, département d’Études Est-Asiatiques.

imgage

Résumé : Les territoires qui constituèrent naguère les empires coloniaux contemporains, entre le milieu du 19e et le milieu du 20e siècles, furent l’objet d’enquêtes et d’études spécifiques, portant sur « la coutume », le cadastre, l’état de l’agriculture ou encore l’évaluation des richesses minières et forestières. Il s’est aussi agi d’enquêtes en sciences humaines et sociales à propos des sociétés, de leurs langues et cultures ou de leur histoire. Il en fut de même dans le cas du Japon colonial qui, au sein de ses travaux et enquêtes, affirma une velléité de contrôle du passé en Corée en particulier, ainsi qu’à Taiwan. La question des « politiques du passé » concerne ici les dispositifs coloniaux savants en archéologie et en histoire, d’une façon semblable à ce que les autres puissances coloniales telle la France réalisèrent d’abord en Méditerranée, puis notamment en Indochine.

La présente conférence se penchera sur les formes institutionnelles et les objectifs de cette historiographie coloniale japonaise à Taiwan et en Corée. Si la Corée suivit largement le modèle de Taiwan, qui fait figure de précurseur pour ce qui est de l’organisation d’une « intelligence » à propos de la colonie, la péninsule eut par contre un rôle moteur sur le plan des savoirs historiographiques coloniaux. En réalité l’on verra comment les commissions historiographiques dédiées, élaborées durant l’entre-deux-guerres, s’articulaient non seulement l’une à l’autre mais au-delà, surtout, aux institutions impériales de métropole. En arrière-plan, l’ensemble s’appuyait des chaires spécialisées instaurées dans les deux universités impériales des colonies.