Séminaire de l’IAO : The justice ministry and the local courts : Early Meiji legal reforms

Lena Foljanty is a legal historian at the Max Planck Institute for European Legal History in Frankfurt, Germany.

Résumé : The legal reforms of the Meiji era are a widely studied topic. While research often concentrates on the new norms that were created, the lecture will offer a different perspective : that of legal practice. It will focus on the early Meiji period, when new courts were established. In tracing, how the new ideas on procedure and on the grounds of judgment were transmitted from the center to the local courts, the lecture will discuss the role of the justice ministry and of the local judges in the process of shaping a new and homogeneous culture of judgment.

Séminaire de l’IAO : Les pétroglyphes de Sapa, province de Lào Cai, Vietnam. Comment déchiffrer la figuration d’un espace agraire en milieu montagnard

Philippe Le Failler est historien du Vietnam moderne et contemporain, maître de conférences de l’EFEO (IRASIA) ; il enseigne à Aix – Marseille Université.

Résumé : Sur les versants de la vallée de Mường Hoa, en contrebas de Sapa, se trouvent nombre de pétroglyphes. Une partie d’entre eux sont assimilables à de la cartographie gravée. La caractéristique des gravures tient à une représentation anthropisée du paysage avec une figuration des rizières, un parcellaires des cultures, des réseaux viaires et hydrauliques, ainsi que des implantations humaines. Cette cartographie sur roche de l’espace agro-montagnard n’a pas d’équivalent en Asie du Sud-Est. Elle dévoile les modes d’implantation humaine sédentaire (ou non) et d’exploitation du milieu, mais aussi les caractéristiques des hameaux et villages, autant d’éléments qui peuvent nous permettre d’en saisir l’état démographique, économique et social.

Séminaire de l’IAO – How Meiji Japan governed Foreigners : Foundation of Treaty Revision

Iokibe, Kaoru est professeur à la faculté de Droit de l’université de Tokyo, spécialiste en histoire politique et diplomatique japonaise

Résumé : Based on the new interpretations of treaty revision, this lecture analyses how Meiji government strove to control the foreigners that resided Japanese territory under the protection of treaty privileges. This will hopefully leads us to the deeper understanding of the nation state building of Japan.

Séminaire de l’IAO – L’ethnologie et l’institution muséale au Japon de l’Attic museum au Musée national d’ethnologie (le Minpaku)

Alice Berthon, ATER à l’université de Grenoble-Alpes, Jeune chercheuse associée au Centre d’études japonaises (CEJ) de l’Inalco et au Centre de recherches sur le Japon (CRJ) de l’EHESS

Résumé : Le premier musée national d’ethnologie au Japon est fondé en 1974. Les sciences anthropologiques qui se développent dès la fin du 19e siècle ne sont pourtant pas insensibles à la production matérielle des cultures qu’elles étudient. Preuve en est notamment avec l’Attic museum, qui désigne à la fois la société d’étude fondée par Shibusawa Keizō (1896-1963) en 1921 et la collection d’objets conservée dans le grenier d’un débarras appartement à ce dernier. Partant de l’Attic museum, on s’intéressera au rapport entre sciences anthropologiques, culture matérielle et institution muséale au Japon pour remettre en perspective la naissance du Minpaku, et nous en profiterons pour revenir sur quelques enjeux contemporains liés à l’exposition de la culture japonaise dans ce musée.

Séminaire de l’IAO : Claire Vidal

Résumé : L’île du Putuoshan accueille des milliers de voyageurs venus d’Asie pour rendre un culte au bodhisattva Guanyin espérant bénéficier de ses faveurs. Transformé par les mutations récentes de la société post-maoïste, le Putuoshan est multiple ; c’est tout à la fois un haut lieu de pèlerinage depuis le Xe siècle célébré comme l’une des quatre montagnes saintes du bouddhisme chinois, et un site touristique riche d’une économie presque entièrement tournée vers les activités d’accueil. Se rendre sur l’île où Guanyin se manifeste, c’est faire l’expérience de sa présence, suggérée ou mise en scène par le biais de dispositifs spatiaux, mythologiques et technologiques. Arrivés sur le site, les voyageurs imaginent alors leur pèlerinage façonnant leur propre expérience du divin.

Séminaire de l’IAO : Béatrice L’Haridon

« Kang Youwei : la modernité chinoise inscrite dans les Classiques « 

Béatrice L’Haridon, Historienne de la pensée chinoise Maître de conférences à l’Université Paris Diderot, chercheuse au CRCAO

Résumé : Kang Youwei 康有爲 (1858-1927), figure-clef de la « Réforme des cent jours » (wuxu bianfa 戊戌變法) qui visait à réformer rapidement le régime impérial chinois, rédigea après l’échec de cette réforme et l’exil une série de commentaires portant sur des textes classiques. Dans le cadre de cette communication, nous questionnerons le rapport entre commentaire traditionnel et modernité, en nous appuyant sur un texte relativement peu exploré, le Commentaire du chapitre « Evolution des rites » (Liyun zhu 禮運注), dans lequel Kang Youwei élabore certaines des notions, égalité, unité, liberté, au centre de la modernité qu’il appelle de ses vœux. Ces mêmes notions se retrouveront dans son fameux Livre de la Grande unité (Datong shu 大同書), utopie politique dont il refusa la publication de son vivant.

Séminaire de l’IAO : Charles Ramble

Vendredi 30 novembre 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« Une autre sorte de textes-trésors : les archives tibétaines et les mondes qu’elles dissimulent »

Charles Ramble, Directeur d’études à l’EPHE-PSL, CRCAO (UMR8155), Paris

Résumé : Plusieurs publications de propagande chinoises des années 1960 contiennent des photographies de Tibétains joyeux autour de bûchers de documents juridiques et administratifs. Bien que ces documents aient été considérés comme des symboles de l’oppression sociale et économique pour les Chinois, ils offraient aussi une fenêtre sur la vie quotidienne et les difficultés des villageois ordinaires, des fenêtres qui ont été effectivement fermées à jamais par ces actes d’autodafé.

Plus récemment, l’immense valeur de ce genre de sources pour notre connaissance de l’histoire sociale des sociétés tibétaines a été démontrée par la découverte de collections d’archives dans les régions himalayennes voisines de la Région Autonome du Tibet. Ces collections, qui appartiennent à des temples, des maisons privées ou des communautés villageoises, montrent une grande variété de documents, tels que les testaments, les contrats, les affaires juridiques, et même des codes de droit local. Cette présentation vise à montrer que les obstacles à surmonter pour leur acquisition et leur déchiffrage sont abondamment récompensés pour le tableau fascinant que ces documents, datant du XVIIe et jusqu’au XIXe siècle, dressent de la vie des « gens sans histoire ».

Séminaire de l’IAO : Michael Lucken

Vendredi 16 novembre 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« Histoire et pluralité – Autour du livre de Karatani Kōjin, Les origines de la philosophie »

Michael Lucken, Professeur à l’INALCO, Historien du Japon moderne

Résumé : Les origines de la philosophie (Tetsugaku no kigen, 2012) de Karatani Kōjin n’est pas seulement une tentative de réévaluer l’héritage des présocratiques au détriment de la tradition platonicienne et aristotélicienne, c’est aussi une forme de défi aux études asiatiques. Qu’est-ce qu’un historien du Japon peut avoir à dire d’un ouvrage japonais sur la Grèce antique ? Et à l’inverse : de quels messages ce texte est-il porteur à destination du spécialiste de l’Asie ? Pour répondre à ces questions, j’essaierai dans un premier temps de montrer comment Les origines de la philosophie s’inscrit dans une histoire japonaise des études helléniques et du matérialisme marxien. J’examinerai ensuite comment les questions de la pluralité et de la praxis qui sont au cœur de cet ouvrage peuvent faire évoluer notre compréhension du travail de l’historien.

Séminaire de l’IAO : Juliette Genevaz

« La notion de sécurité nationale en République Populaire de Chine »

Juliette Genevaz est le chercheur Chine à l’Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire (IRSEM).

Résumé : La conférence expliquera l’importance qu’a prise la notion de sécurité nationale en République Populaire de Chine depuis 1989. Le parti communiste chinois a usé d’outils divers pour faire de ce thème une priorité de sa politique. Sous Jiang Zemin (1989-2002), le parti-Etat promulgua plusieurs lois à cet effet. Hu Jintao, qui lui succéda au secrétariat général du parti, redefinit les missions de l’Armée Populaire de Libération pour en faire un instrument de sa politique étrangère. Xi Jinping, finalement, a créé de nouvelles institutions pour centraliser la mise en oeuvre des diverses politiques liées à la question de la sécurité nationale.

Séminaire de l’IAO : Johann Grémont

Vendredi 26 octobre 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

« Une frontière impossible à garder » ? Le défi quotidien du maintien de l’ordre entre Chine et Viet Nam (1895-1940) « 

Historien et enseignant, Johann Grémont est cadre en administration centrale. Ses recherches portent sur le maintien de l’ordre dans les colonies.

Résumé : Conséquence des traités de 1883 et 1884 qui placèrent le Tonkin sous protectorat français, l’affirmation de l’ordre colonial aux confins de l’Empire fut le fruit d’une entreprise diplomatico-militaire délicate et de longue haleine dans un environnement troublé. A partir de 1896, les officiers français basés dans un chapelet de postes, et épaulés par leurs partisans, luttent en collaboration avec leurs homologues situés du côté chinois contre toutes les formes de crimes se jouant de la frontière, du banditisme aux trafics en passant par les rébellions. L’analyse des mécanismes mis en œuvre pour contrôler la frontière permet de mettre en valeur l’équilibre fragile dans lequel s’inscrit l’exercice d’une police frontière où les troupes supplétives jouent au final un rôle de premier plan.