En mars fusils brisés Cao Xuân Xuy

François Guillemot (IAO, Lyon) et Emmanuel Poisson (LCAO, Paris) ont co-rédigé la préface de En mars, fusils brisés, le témoignage personnel de Cao Xuân Huy sur la fin de la guerre du Viêt Nam vue depuis le Sud. Postface de Dô Kh. Note de lecture de Bao Ninh. Traduction d'Emmanuel Poisson.

En mars 1975, un mois avant la prise de Saigon par les soldats communistes du Nord, le jeune lieutenant Cao Xuân Huy est fait prisonnier près de Huê. Il relate la retraite et l’annihilation d’une des meilleures unités sud-vietnamiennes, la division de Marines, qui défend le 17e parallèle. Ce texte autobiographique, cru et sans complaisance, n’est pas sans rappeler Henri Barbusse ou Ernst Jünger. Rien ne manque au récit apocalyptique d’une armée en déroute : combats d’arrière-garde, exécutions sommaires, trahisons et lâchetés. [Lire la suite]
Lire la suite]">
Ajouter au calendrier
En mars, fusils brisés

Prochains évènements

Retour à l'agenda