Le veilleur de nuit

Kwang-chung Yu, Laureillard Marie (Trad.), Le veilleur de nuit, éditions Circé, 2021.

Le poème le plus célèbre de Yu Kwangchung, intitulé « Nostalgie » (1974), résonne encore aujourd'hui dans tout le monde sinophone comme symbole d'un exil douloureusement vécu. Yu Kwangchung incarne à sa manière la figure du migrant, qui, tout en ne cessant de se référer à la Chine continentale, élabore une écriture de l'exil où certaines images récurrentes - celle de la mère traduisent la force du lien affectif qui l'unit à une terre quittée peu après l'âge de vingt ans. Le motif de la carte géographique traduit son perpétuel sentiment de migration. Les visions marines, l'invocation de Mazu, la déesse des pêcheurs, rappellent la situation insulaire de Taiwan. Paysages de Taiwan ou de Chine, nostalgie, amour, vie et mort, évocations d'oeuvres d'art constituent ses thématiques privilégiées.

Prochains évènements

Retour à l'agenda