UMR 5062

Institut d'Asie Orientale

L'Institut d'Asie Orientale (IAO) est une unité mixte de recherche spécialisé en études aréales asiatiques. Fondée en 1993 sur le site lyonnais, son objet est l'analyse et la compréhension des sociétés extrême-orientales contemporaines. Installé depuis 2002 dans les locaux de l'ENS de Lyon (site Descartes), l'institut est placé sous l'égide du CNRS, de l'ENS de Lyon, l'Université Lumière Lyon 2 et Sciences Po Lyon. La recherche de l'unité se concentre sur les sciences humaines et sociales, notamment l'histoire moderne et contemporaine, le droit, l'économie, la science politique, la sociologie, l'anthropologie, la philosophie, les arts et littérature. Les membres du laboratoire maîtrise au moins une langue extrême-orientale (chinois, taiwanais, japonais, vietnamien, coréen, indonésien).

Séminaire de l’IAO. Découvrir le programme et s'inscrire

Le séminaire de recherche de l’Institut d'Asie Orientale vise à présenter les travaux des chercheurs rattachés au laboratoire ainsi que de chercheurs extérieurs et de chercheurs étrangers invités. Les thématiques abordées concernent principalement les sciences humaines et sociales, à propos des sociétés modernes et contemporaines de l'Asie de l'Est et du Sud-Est. Les séances du séminaire sont programmées le vendredi après-midi de 14h à 15h30 deux fois par mois, selon le calendrier indiqué sur la page du séminaire. Le séminaire est ouvert à tout public impliqué dans la recherche, l’enseignement et l’étude de l’Asie. Le programme des séminaires est coordonné par Arnaud Nanta.

Programme du 1er semestre 2021-2022

Les séances du 1er semestre 2020-2021 auront lieu en visioconférence. [Inscription en ligne]
Nhà nghiên cứu Laurent Gédéon, giảng viên Viện Đông Á Lyon (Institut d'Asie orientale), thuyết trình tại trường Sư phạm ở Paris, ngày 18/01/2019. RFI / Tiếng Việt

Phó tổng thống Mỹ đến Việt Nam tìm thêm đối tác kiềm chế Trung Quốc

Laurent Gédéon, MCF à l’Université catholique de Lyon et chercheur à l’Institut d’Asie Orientale, a accordé le 20 août 2021 une interview dont la première partie a été diffusée et mise en ligne le 23 août 2021) à Radio France internationale (RFI Vietnam).

Elle a été consacrée aux enjeux liées à l'établissement d'un éventuel partenariat stratégique entre le Vietnam et les Etats-Unis dans le contexte d'une volonté américaine croissante de contrer l'influence de la Chine.

Lien vers l'interview
Carnet de recherche Asie Orientale et Coronavirus

L'Asie à l'heure de la pandémie. Notes de synthèse Covidasia

Le carnet de recherche Asie Orientale et coronavirus (Covidasia) propose à la communauté scientifique et son lectorat grand public des notes de synthèses et des focus sur l'évolution et le traitement de la pandémie en Asie de l'Est et du Sud-Est. Dans le cadre de son stage à l'Institut d'Asie Orientale, Pierre Manoury, masterant en ASIOC (Asie orientale contemporaine), inaugure la rubrique "Synthèses" à travers trois notices sur la Chine, le Japon et Taiwan, réalisée à partir de la documentation disponible sur notre carnet de recherche. D'autres chercheurs contribuent également à la connaissance de la gestion de la pandémie en Asie du sud-Est, notamment au Viêt Nam et en Indonésie. Cette rubrique s'enrichira de nouvelles synthèses pour suivre au plus près la gestion différenciées de la pandémie en Asie orientale.

Consulter les notes de synthèse sur le carnet Covidasia

« Le vieillissement accéléré de sa population menace-t-il la place future de la Chine sur la scène internationale ? »

L’économiste Sylvie Démurger explore, dans une tribune au « Monde », les possibilités qui s’offrent à Pékin pour combattre les effets du vieillissement inexorable de la population chinoise.

Référence : Sylvie Démurger, "Le vieillissement accéléré de sa population menace-t-il la place future de la Chine sur la scène internationale ? ", Le Monde, 18/06/2021. URL : https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/06/18/le-vieillissement-accelere-de-sa-population-menace-t-il-la-place-future-de-la-chine-sur-la-scene-internationale_6084678_3232.html

La Route de la Soie en bande dessinée : regards artistiques et géopolitiques

La dernière séance du séminaire des "Routes de la soie" se tiendra par visioconférence le

jeudi 24 mai entre 16 h et 18 h.

Lien de connexion: https://ceei.hypotheses.org/9461

Elle porte sur deux sujets distincts :

1. la première communication, de Marie Laureillard, fait suite à la séance sur les arts visuels.
2. l'autre communication, de Tristan Mauffrey, aborde la "rencontre entre deux extrêmes", les antiquités chinoise et romaine.

AAFMC 2021

Assises de l'Anthropologie Française des Mondes Chinois (AAFMC)

Colloque en présentiel et en visioconférence
Date et Lieu : 16, 17 et 18 juin 2021 à l'INALCO

L'événement est organisé par : l'INALCO, l'IFRAE (CNRS UMR 8043), le LESC (CNRS UMR 7186), le CCJ (CNRS UMR 8173), l'IAO (CNRS UMR 5062), EXPERICE (Université Paris 8), avec le soutien du GIS ASIE.

Lien de connexion sur demande : appel.aafmc.2020@gmail.com

Programme | Flyer | Livret

Activités, enseignements et ressources


Dernières publications

Voir toutes les publications
Revue Diplomatique n°14 - Institut EGA

Relation Vietnam-États-Unis : vers un rapprochement ?

Laurent Gédéon, « Relation Vietnam-États-Unis : vers un rapprochement ? », dans la Revue Diplomatique – L’Asie du Sud-Est un carrefour d’enjeux géopolitiques, Juillet 2021, n°14

Dans cet article, Laurent Gédéon aborde la question des liens entre le Vietnam et les États-Unis sous l’angle de leurs enjeux géopolitiques. Il s’intéresse particulièrement à la manière dont le facteur chinois influence la relation sino-vietnamienne en poussant le Vietnam à rechercher une forme d’équilibre entre Pékin et Washington sans renoncer pour autant à ses revendications géostratégiques.

Jagou-coverimage-Gongga

Gongga Laoren (1903-1997), Her Role in the Spread of Tibetan Buddhism

Fabienne Jagou, Gongga Laoren (1903-1997), Her Role in the Spread of Tibetan Buddhism, Leiden, Brill (Studies on East Asian Religions 4), 2021.

Through the biography of an unusual Manchu Chinese female devotee who contributed to the spread of Tibetan Buddhism in Taiwan, the book provides a new angle at looking at Sino-Tibetan relations by bringing issues of gender, power, self-representation, and globalization. Gongga Laoren’s life, actions and achievements show the fundamental elements behind the successful implementation of Tibetan Buddhism in a Han cultural environment and highlights a process that has created new expectations within communities, either Tibetan or Taiwanese, working in political, economic, religious and social contexts that have evolved from martial law in the 1960s to democratic rule today.

En-mars-fusils-brisés

En mars fusils brisés Cao Xuân Xuy

François Guillemot (IAO, Lyon) et Emmanuel Poisson (LCAO, Paris) ont co-rédigé la préface de En mars, fusils brisés, le témoignage personnel de Cao Xuân Huy sur la fin de la guerre du Viêt Nam vue depuis le Sud. Postface de Dô Kh. Note de lecture de Bao Ninh. Traduction d’Emmanuel Poisson.

En mars 1975, un mois avant la prise de Saigon par les soldats communistes du Nord, le jeune lieutenant Cao Xuân Huy est fait prisonnier près de Huê. Il relate la retraite et l’annihilation d’une des meilleures unités sud-vietnamiennes, la division de Marines, qui défend le 17e parallèle. Ce texte autobiographique, cru et sans complaisance, n’est pas sans rappeler Henri Barbusse ou Ernst Jünger. Rien ne manque au récit apocalyptique d’une armée en déroute : combats d’arrière-garde, exécutions sommaires, trahisons et lâchetés. [Lire la suite]

Nippon kaigi

Nippon kaigi : ou la vitalité du nationalisme politique dans le japon contemporain

Thierry Guthmann, Nippon kaigi : ou la vitalité du nationalisme politique dans le japon contemporain, Les Indes Savantes, 2021.

Les liens étroits et anciens qui lient Abe Shinzô (Premier ministre de décembre 2012 à septembre 2020), à Nippon kaigi, le plus puissant lobby nationaliste du Japon contemporain, expliquent qu’entre 2016 et 2017, au Japon, pas moins de sept ouvrages furent consacrés à ce groupe de pression. Cependant, jusqu’à présent, que ce soit en anglais ou en français, aucun livre n’a traité de ce sujet alors qu’il est pourtant essentiel à la compréhension de la vie politique japonaise.

Club_traditions_militaire_HoChiMinhVille

Le genre des « Biệt Động », commandos urbains de la guerre civile révolutionnaire (1945-1975)

François Guillemot, « Le genre des « Biệt Động », commandos urbains de la guerre civile révolutionnaire (1945-1975) », dans CLIO Femmes Genre Histoire, n° 53, 2021. p. 47-70

Dans l’historiographie vietnamienne des années 1990, apparaît le terme « nữ », désignant le genre féminin pour souligner l’engagement spécifique des femmes dans la guerre, à l’égale de celui des hommes, voire au-delà de celui des hommes dans une facture d’héroïsation. À partir de nouveaux corpus d’histoire orale des combattantes et combattants clandestins dits des « Commandos de Saigon », l’article interroge les tensions de l’écriture d’une histoire des femmes en temps de guerre. En effet, penser le genre de l’indépendance, attentif aux mécanismes des dominations masculines, aide à construire une histoire de la guerre plus proche des réalités sociales, moins hagiographique.

Historians_of_Asia_Political_Violence

Historiography of the Nanking Massacre (1937-1938) in Japan and the People’s Republic of China

Arnaud Nanta, « Historiography of the Nanking Massacre (1937-1938) in Japan and the People’s Republic of China: evolution and characteristics », in Anne Cheng & Sanchit Kumar (ed.), Historians of Asia on Political Violence, Collège de France, collection Institut des Civilisations, OpenEdition Books, 2021

The Nanking (Nanjing) Massacre, in what was then the capital of the Republic of China while this regime was still located on the mainland (1912–1949), took place at the beginning of the Second Sino-Japanese War (1937–1945), itself both a part of and prelude to World War II. It followed on from the Battle of Shanghai, which saw forces from the Chinese National Revolutionary Army clash with troops from the Imperial Japanese Army and Navy, between 13 August and late October 1937. The final withdrawal of the Chinese came about on 13 November. The Battle of Shanghai was one of the bloodiest confrontations in the East Asian theatre of World War II, ranking alongside the Battle of Okinawa in the spring of 1945. [Lire la suite]

Prochains évènements

Retour à l'agenda