Bibliothèque

La bibliothèque de l’Institut d’Asie Orientale (IAO) est une bibliothèque de recherche. Elle a pour mission d’acquérir et de gérer la documentation nécessaire à la recherche sur les pays d’Extrême-Orient (Chine, Corée, Japon, Taiwan, Viêt-Nam et autres pays de la région Asie du Sud-est) et de constituer un pôle de référence dans ce domaine en France.

Description générale

La bibliothèque compte plus de 45.000 monographies, près de 750 titres de périodiques dont 252 titres vivants et plus de 350 cartes. Elle compte également plus de 1000 microformes, 530 thèses américaines en format PDF (UMI) et 227 films chinois en VCD.

Service

La bibliothèque de l’Institut d’Asie Orientale est une bibliothèque de recherche qui a pour vocation d’offrir une documentation approfondie en sciences humaines et sociales sur les pays de l’Asie orientale et de l’Asie du sud-est.

Catalogue en ligne

Le Catalogue de la bibliothèque permet de rechercher un ouvrage, un titre de revue,... sur support papier ou électronique, parmi nos collections.

Acquisitions récentes

Les commandes en 2018 ou 2019

Espace Asie

A partir de 2019, la bibliothèque de recherche de l'IAO en partenariat avec la BDL prévoit la mise en accès libre d'une partie de ses collections récentes sur l'Asie en langues occidentales. A terme, cet espace rassemblera quelques 3000 ouvrages à la disposition des chercheurs, des étudiants et des lecteurs de la BDL. Cette collection unique sera localisée dans la salle "Sciences sociales" de la BDL.

Collection TAO

La collection TAO (Travaux sur l'Asie Orientale) de l'IAO, sur le portail DUMAS, rassemble une sélection de mémoires de recherche,  produits par des étudiants en Master. Chaque année, les meilleurs mémoires, sélectionnés par les enseignants et chercheurs des formations sont mis à la disposition du public dans le but de faire connaître les problématiques émergentes de l'Asie orientale contemporaine.

Ressources numériques

Réseau national DocAsie

Le réseau national DocAsie est un réseau thématique pluridisciplinaire et de compétences. Il permet de recenser les fonds spécialisés sur l’Asie, de créer ou de resserrer les liens entre les centres de documentation et de favoriser les échanges. La diversité des structures (labos CNRS ou mixtes, départements de BU, BnF, bibliothèques municipales, fonds d’archives, etc.), loin d’être un obstacle, est une richesse qui promet de fructueuses rencontres. A partir d’une cohérence basée sur l’aire géographique, il s’agit de mettre en commun les savoirs et savoir-faire dans le respect des différences et des spécificités de chacun.