Un « paradigme Fukushima » au cinéma

Élise Domenach (2020), Maîtresse de conférences en études cinématographiques, École normale supérieure de Lyon, Membre de l’Institut d’Asie Orientale, "Un « paradigme Fukushima » au cinéma", Article du mois, Gis Asie, juin 2020. URL : http://www.gis-reseau-asie.org/fr/un-paradigme-fukushima-au-cinema

Neuf années se sont écoulées depuis que le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars 2011 ont entraîné la catastrophe nucléaire la plus grave depuis Tchernobyl dans la centrale de Fukushima Daiichi (Tohoku, Japon). Les cinéastes japonais s’en sont bien vite saisis, et le cinéma qui est né de cette catastrophe a durablement transformé le medium lui-même, ainsi que le monde qu’il projetait. Nous prendrons pour exemple de ces transformations Tenzo de Tomita Katsuya (Semaine de la critique, Cannes 2019), l’un des films les plus marquants de ces dernières années sur le sujet.
Article du mois, Gis Asie, juin 2020. URL : http://www.gis-reseau-asie.org/fr/un-paradigme-fukushima-au-cinema

Neuf années se sont écoulées depuis que le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars 2011 ont entraîné la catastrophe nucléaire la plus grave depuis Tchernobyl dans la centrale de Fukushima Daiichi (Tohoku, Japon). Les cinéastes japonais s’en sont bien vite saisis, et le cinéma qui est né de cette catastrophe a durablement transformé le medium lui-même, ainsi que le monde qu’il projetait. Nous prendrons pour exemple de ces transformations Tenzo de Tomita Katsuya (Semaine de la critique, Cannes 2019), l’un des films les plus marquants de ces dernières années sur le sujet.">
Ajouter au calendrier
Tenzo, Tomita Katsuya

Prochains évènements

Retour à l'agenda