Soutenance HDR : Laurent Gédéon

07 décembre 2020 par Admin IAO
Le vendredi 18 décembre à 15h, à l'ENS de Lyon, Laurent Gédéon, maître de conférences à l'Université catholique de Lyon, membre de l’Institut d’Asie Orientale, soutiendra son habilitation à diriger des recherches intitulée : « Les rivalités en mer de Chine méridionale. Enjeux géopolitiques et géostratégiques entre la Chine, le Vietnam et les États-Unis».

La soutenance sera organisée en visioconférence avec BigBlueButton.

Le jury est composé de :

Guibourg Delamotte, Maître de Conférences (HDR), INALCO
Guy Faure, Directeur de Recherche CNRS (émérite), IRASIA
Fabienne Jagou, Maître de Conférences (HDR), Ecole Française d’extrême Orient
Pierre Journoud, Professeur des Universités, université Paul Valéry, Montpellier 3
Frédéric Lasserre, Professeur titulaire, université Laval, Québec
Yveline Lecler, Professeur des Universités émérite, Sciences Po Lyon

Le dossier d’habilitation qui comporte deux volumes s’intitule « Les rivalités en mer de Chine méridionale. Enjeux géopolitiques et géostratégiques entre la Chine, le Vietnam et les États-Unis. ».

Le premier ou volume principal (272p.) est axé sur la problématique des archipels Spratleys et Paracels, situés en mer de Chine méridionale et revendiqués simultanément par la République populaire de Chine et le Vietnam. La recherche a permis de valider l’hypothèse selon laquelle le Vietnam, s’il souhaite réaliser ses ambitions géostratégiques en mer de Chine méridionale, se trouve dans l’obligation d’intégrer une architecture géopolitique et sécuritaire régionale comprenant les Etats-Unis. Elle a également ouvert la voie à la définition d’un nouveau concept géopolitique de « géomaritimité ».

Le deuxième volume ou volume annexe (112p.) propose un retour sur les travaux antérieurs ainsi qu’un recueil de quelques publications récentes. Ces travaux ont porté sur la communauté sino-vietnamienne (Hoa), le quartier de Cholon à Ho Chi Minh-Ville où elle se concentre et l’impact de sa présence sur les relations entre la Chine et le Vietnam. Une première partie de cette recherche a mis en lumière la persistance du rôle économique important des Hoa, en dépit de leur marginalisation temporaire pendant les années 1970-80 due à la réunification du Vietnam et la mise en place d’un nouveau modèle d’économie socialiste. Ces travaux ont ouvert la voie, dans une deuxième partie, à l’analyse des caractéristiques urbaines du quartier de Cholon et l’évolution du rôle joué par le canal (arroyo chinois) reliant ce quartier à la rivière Sai Gon. Cette recherche a mobilisé les outils offerts par les humanités numériques.

* Photo « à la une » : Carte des revendications en mer de Chine méridionale. © CC Wikipédia

A lire aussi