Emmanuelle PEYVEL

Maître de conférences agrégée de géographie en délégation CNRS à l’IRASEC depuis le 01/09/20
Courriel : Emmanuelle.peyvel[at]irasec.com

Emmanuelle Peyvel
Emmanuelle Peyvel

Emmanuelle PEYVEL est maître de conférences agrégée de géographie à l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), et chercheure associée à l’Institut d’Asie Orientale (UMR 5062). Ancienne boursière Vent d’Est (programme Lavoisier du ministère des affaires étrangères, 2005-2007) et diplômée de l’INALCO, sa thèse de doctorat (Nice, 2009) a été publiée aux ENS éditions, « L’invitation au voyage, géographie postcoloniale du tourisme domestique au Vietnam ».  Actuellement co-directrice du Master « Management des activités et structures touristiques littorales » de l’UBO, ses domaines de recherche interrogent la mondialisation par les mobilités, essentiellement touristiques et de loisirs, à partir de son terrain de prédilection, le Vietnam. Ses travaux les plus récents portent d’une part sur le tourisme dans la fabrique urbaine vietnamienne (porteuse de l’ANR URBALTOUR, 2022-2025), et d’autre part sur les apprentissages liés au tourisme (porteuse du programme Clasmer financé par la Fondation de France, 2019-2022).

Domaines disciplinaires / Discipline

Géographie, Mondialisation, Mobilités touristiques et de loisirs, Postcolonial studies, Postsocialist studies

Spécialité/ Area of research specialisation

Vietnam

Projet de recherche/ Research projects

Porteuse de l’ANR URBALTOUR (URBanisations subALternes dans les montagnes TOURistiques d’Asie du Sud et du Sud-Est) – 2022-2025, 320k€

Résumé : URBALTOUR analyse les convergences entre logiques urbaines et touristiques à partir des stations d’altitude fondées à l’époque coloniale en Inde, au Sri Lanka, au Vietnam, en Indonésie et en Malaisie. Construites historiquement comme des fronts pionniers, elles continuent de jouer un rôle central dans l’avancée de sociétés urbaines en montagne. Le projet repose sur 2 hypothèses : Le tourisme véhicule de nouveaux modèles urbains ; le tourisme contribue à de profondes restructurations des systèmes d’acteurs en montagne, induisant des modes de gouvernance renouvelés et justifiant des formes de violence dans la production urbaine. Le projet est structuré en 4 axes : les outils de la production urbaine par et pour le tourisme, l’utilisation distinctive du patrimoine colonial, l’appropriation de la montagne par des sites touristiques panoptiques, et une ethnographie digitale des lieux de monstration et de contestation on-line. En étudiant cette urbanisation subalterne encore négligée, URBALTOUR participera à mieux rendre compte de la diversité du fait urbain dans le monde dans une perspective postcoloniale.

Publications

https://irasec.academia.edu/EmmanuellePeyvel

Langues étrangères pratiquées / Languages

Anglais, vietnamien