Indochine, une guerre japonaise

Réalisateur : Philippe Fréling
Année : 2020
Durée : 2 x 52 minutes
Producteur(s) : KAMI Productions / ECPAD
Diffuseur(s) : Histoire TV
Date de diffusion : 1 septembre 2020 à 20h40

Le Japon militariste et impérialiste, présent en Indochine de 1940 à 1945, a joué un rôle déterminant dans les prémices de la guerre d’Indochine. Indochine, une guerre japonaise est un documentaire en deux parties qui raconte comment l’armée japonaise a pris possession de l’Indochine française pour y établir un régime de terreur et agir auprès des mouvements indépendantistes vietnamiens pour que les Français ne puissent jamais reprendre la « perle » de leur Empire.

(1/2) Le loup dans la bergerie
(2/2) La terre brûlée

Rediffusion le 6/09 à 17h15, le 8/09 à 22h55, le 13/09 à 6h25 et le 18/09 à 00h15.

Voir également :
https://www.histoire.fr/actualit%C3%A9s/indochine-une-guerre-japonaise
https://www.ecpad.fr/nos-realisations/indochine-une-guerre-japonaise/

La géopolitique Chine / Viêt Nam à l’heure du Covid-19

L’épidémie de Covid-19 a un impact direct et indirect sur les relations diplomatiques et économiques entre le Vietnam et la Chine, en particulier en ce qui concerne la situation en mer de Chine méridionale. Après une période de pause, les échanges commerciaux entre les deux pays ont repris progressivement. Cependant, la situation en mer de Chine méridionale est devenue plus tendue du fait que Pékin profite de la focalisation internationale sur la lutte contre l’épidémie pour accroître la pression militaire et consolider ses revendications de souveraineté en s’opposant aux autres pays en litige de la région.

Comment le gouvernement de Hanoi fait-il face à la stratégie de Pékin ? La pandémie de Covid-19 représentera-t-elle une opportunité pour le Vietnam d’attirer la sympathie de l’opinion publique internationale, en particulier face aux pressions chinoises de plus en plus dures en mer de Chine méridionale ?

« Le confinement met notre immunité psychologique à l’épreuve »

Le coronavirus ne va pas être simplement une crise sanitaire et économique. Il va être une épreuve morale pour chacun d’entre nous. S’il est un livre précieux à emporter en confinement, c’est celui de Romain Graziani, L’Usage du vide (Gallimard). Ce professeur en études chinoises à l’École normale supérieure de Lyon, fin connaisseur de la pensée taoïste, analyse les paradoxes de l’action volontaire. Les états les plus désirables, explique-t-il, sont rarement le résultat d’une tentative de les faire advenir. Le « vouloir, c’est pouvoir » occidental est un leurre.

«Carlos Ghosn détourne l’attention de sa fuite en prenant le grand public à témoin»

« A la suite de sa fuite au Liban, Carlos Ghosn a fait appel aux médias. Il a déclaré avoir été victime « d’un système qui viole les principes les plus fondamentaux de l’humanité »; « J’ai fui l’injustice et la persécution »; « Si je voulais vraiment que justice soit rendue, je devais la rechercher dans un autre pays, car au Japon ceci m’était interdit ». Il vise directement « les procureurs […qui] n’aiment pas perdre », les accuse de collusion avec Nissan et certains responsables politiques.

Carlos Ghosn prend à partie directement et à titre personnel les professionnels en charge de l’instruction, il se met sur un pied d’égalité avec eux et laisse entendre qu’ils jouent à une sorte de jeu où il y aurait des gagnants et des perdants et il met en doute leur intégrité professionnelle.

Interview complète sur Le Parisien

Quelle forme prend l’opposition politique au Vietnam ?

Résumé : Le Vietnam, l’un des pays les plus pauvres d’Asie il y a 20 ans à peine, est en pleine transformation. L’État communiste ouvre son économie, courtise l’Occident et accueille un nombre record de touristes. Toutefois, qu’en est-il de la vie politique au Vietnam, toujours marquée par le règne du parti unique ? Quelles formes prennent la participation à la vie politique et la contestation du pouvoir ? L’historien et ingénieur de recherche au CNRS François Guillemot analyse pour nous les changements rapides de cette société.

A réécouter sur Radio Canada : Désautels-le-dimanche
A lire en complément de l’entretien : « Un regard politique sur le Viêt-Nam : vers une nouvelle concentration du pouvoir ?« 

Sources photo : Le Premier ministre du Vietnam Nguyên Xuân Phuc : AFP/Getty Images / MINH HOANG

Philosophie et cinéma : Elise Domenach sur France Culture

Avec les invités du jour :
– Elise Domenach, maître de conférences en études cinématographiques à l’École normale supérieure de Lyon, autrice de Stanley Cavell, le cinéma et le scepticisme aux éditions PUF
– Arnaud Desplechin, cinéaste, qui partageait avec Stanley Cavell la passion des films et l’idée commune que le cinéma n’illustre pas une pensée mais nous renseigne sur nous-mêmes à un endroit que ne peut atteindre la philosophie.

Lien France Culture : Les Chemins de la philosophie

Hommage de Elise Domenach à Stanley Cavell à lire dans Positif (n° 691, septembre 2018, p. 72-73) sous le titre « Les murs de Jéricho ». Sommaire en ligne