A la Une

Le mardi 18 décembre 2018 - Journée d’études « Lav Diaz, martyr et géant du cinéma philippin : chantiers de recherche »


Le mardi 18 décembre 2018, ENS de Lyon, Site Descartes, La Journée d’études « Lav Diaz, martyr et géant du cinéma philippin : chantiers de recherche », organisée par le Département lettres et arts ENS de Lyon, l’Institut d’Asie Orientale (CNRS-UMR5062) et Institut Acte - Paris 1 Panthéon-Sorbonne (CNRS-UMR8218).

Cette journée d’études a pour ambition de cartographier les différents enjeux de l’oeuvre et, à long terme, de réunir des chercheurs autour de l’oeuvre de Lav Diaz. Trois axes se dégagent des interventions proposées :
1 – La cohérence esthétique des films-fleuves du réalisateur.
2 – Le travail de ce cinéaste né sur l’île méridionale de Mindanao propose également une relecture constante et attentive de l’histoire de son pays.
3 – Finalement, les films de Lav Diaz posent un troisième enjeu, en lien avec ce deuxième axe : la relation de l’artiste avec l’engagement.

Programme :
* 10h00 : Ouverture par Béatrice Jaluzot (directrice de l’Institut d’Asie Orientale), présentation de la journée.
* 10h00-12h30 : Salle Dutilleux, les interventions de Clément Dumas (Univ. Paris 1) et Elise Domenach (ENS de Lyon)
* 14h30-17h00 : Salle de Séminaire de l’IAO, les interventions de Nadin Mai (Tao Films / The Art(s) of Slow Cinema), Meriel Kenley (ENS de Lyon) et Alice Leroy (Univ. Paris Est).

Journée d’études suivie de la projection de Storm Children : Book One de Lav Diaz, à 20h, théâtre Kantor (Sous-titres anglais)

Consulter le programme détaillé

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Contact : elise.domenach@ens-lyon.fr

Séminaire de l’IAO : Béatrice L’Haridon


Affiche Seminaire Béatrice L'HaridonVendredi 7 décembre 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

"Kang Youwei : la modernité chinoise inscrite dans les Classiques "

Béatrice L’Haridon, Historienne de la pensée chinoise Maître de conférences à l’Université Paris Diderot, chercheuse au CRCAO

Résumé : Kang Youwei 康有爲 (1858-1927), figure-clef de la « Réforme des cent jours » (wuxu bianfa 戊戌變法) qui visait à réformer rapidement le régime impérial chinois, rédigea après l’échec de cette réforme et l’exil une série de commentaires portant sur des textes classiques. Dans le cadre de cette communication, nous questionnerons le rapport entre commentaire traditionnel et modernité, en nous appuyant sur un texte relativement peu exploré, le Commentaire du chapitre « Evolution des rites » (Liyun zhu 禮運注), dans lequel Kang Youwei élabore certaines des notions, égalité, unité, liberté, au centre de la modernité qu’il appelle de ses vœux. Ces mêmes notions se retrouveront dans son fameux Livre de la Grande unité (Datong shu 大同書), utopie politique dont il refusa la publication de son vivant.


Toutes les actualités

Actualités

François Guillemot : Quelle forme prend l’opposition politique au Vietnam ?


François Guillemot est intervenu dans l’émission de Michel Désautels, dimanche 25 novembre à 11h47, pour un court entretien sur la situation politique vietnamienne.

Résumé : Le Vietnam, l’un des pays les plus pauvres d’Asie il y a 20 ans à peine, est en pleine transformation. L’État communiste ouvre son économie, courtise l’Occident et accueille un nombre record de touristes. Toutefois, qu’en est-il de la vie politique au Vietnam, toujours marquée par le règne du parti unique ? Quelles formes prennent la participation à la vie politique et la contestation du pouvoir ? L’historien et ingénieur de recherche au CNRS François Guillemot analyse pour nous les changements rapides de cette société.

A réécouter sur Radio Canada : Désautels-le-dimanche
A lire en complément de l’entretien : "Un regard politique sur le Viêt-Nam : vers une nouvelle concentration du pouvoir ?"

Sources photo : Le Premier ministre du Vietnam Nguyên Xuân Phuc : AFP/Getty Images / MINH HOANG

Séminaire de l’IAO : Charles Ramble


Seminaire de l'IAO : Charles RambleVendredi 30 novembre 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

"Une autre sorte de textes-trésors : les archives tibétaines et les mondes qu’elles dissimulent"

Charles Ramble, Directeur d’études à l’EPHE-PSL, CRCAO (UMR8155), Paris

Résumé : Plusieurs publications de propagande chinoises des années 1960 contiennent des photographies de Tibétains joyeux autour de bûchers de documents juridiques et administratifs. Bien que ces documents aient été considérés comme des symboles de l’oppression sociale et économique pour les Chinois, ils offraient aussi une fenêtre sur la vie quotidienne et les difficultés des villageois ordinaires, des fenêtres qui ont été effectivement fermées à jamais par ces actes d’autodafé.

Plus récemment, l’immense valeur de ce genre de sources pour notre connaissance de l’histoire sociale des sociétés tibétaines a été démontrée par la découverte de collections d’archives dans les régions himalayennes voisines de la Région Autonome du Tibet. Ces collections, qui appartiennent à des temples, des maisons privées ou des communautés villageoises, montrent une grande variété de documents, tels que les testaments, les contrats, les affaires juridiques, et même des codes de droit local. Cette présentation vise à montrer que les obstacles à surmonter pour leur acquisition et leur déchiffrage sont abondamment récompensés pour le tableau fascinant que ces documents, datant du XVIIe et jusqu’au XIXe siècle, dressent de la vie des « gens sans histoire ».

François Guillemot : La guerre civile au Viêt-Nam, approche polémologique et pratique révolutionnaire


Le mercredi 21 novembre 2018, François Guillemot, ingénieur de recherche CNRS à l’Institut d’Asie Orientale, est intervenu dans le séminaire de recherche de l’ERC « Social Dynamics of Civil Wars » dirigée par Gilles Dorronsoro (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne – Centre Broca).

Sa communication portait sur le conflit vietnamien sous le titre : « La guerre civile au Viêt-Nam, approche polémologique et pratique révolutionnaire ».

L’intervention de François Guillemot questionne à travers deux textes inédits la catégorie « guerre civile » confrontée à l’expérience vietnamienne entre 1945 et 1975. La plus grande partie de sa communication vise à expliquer comment la « guerre du peuple », théorisée par le général Vo Nguyên Giap, se transforme en « guerre civile révolutionnaire » au Sud dans le contexte de la Guerre froide, de la rupture sino-soviétique et du communisme de guerre sous l’égide de Lê Duân. Ainsi, deux polémologies se sont concurrencées et croisées pour le leadership de la conduite et des modalités de la guerre. La stratégie de la lutte à outrance ne fut pas sans conséquences pour le coût général du conflit et questionne encore aujourd’hui la réconciliation nationale. Invisible dans l’historiographie officielle, le concept de « guerre civile » est peu à peu admis par les historiens vietnamiens à l’intérieur du pays alors qu’il apparaît comme une évidence dès les années soixante pour les intellectuels et artistes de la République du Viêt-Nam (1955-1975). Pour illustrer son propos, François Guillemot évoquera la pratique des « Biêt Dông », les commandos urbains vietnamiens dans la « guerre civile révolutionnaire » au sud. Une discussion générale suivra cette communication qui s’inscrit dans le cadre de l’ERC « Dynamiques sociales de la guerre civile » (Social Dynamics of Civil Wars) portée par Gilles Dorronsoro.

Plus d’infos sur Social Dynamics of Civil wars

Séminaire de l’IAO : Michael Lucken


Affiche Seminaire Michael LuckenVendredi 16 novembre 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

"Histoire et pluralité - Autour du livre de Karatani Kōjin, Les origines de la philosophie"

Michael Lucken, Professeur à l’INALCO, Historien du Japon moderne

Résumé : Les origines de la philosophie (Tetsugaku no kigen, 2012) de Karatani Kōjin n’est pas seulement une tentative de réévaluer l’héritage des présocratiques au détriment de la tradition platonicienne et aristotélicienne, c’est aussi une forme de défi aux études asiatiques. Qu’est-ce qu’un historien du Japon peut avoir à dire d’un ouvrage japonais sur la Grèce antique ? Et à l’inverse : de quels messages ce texte est-il porteur à destination du spécialiste de l’Asie ? Pour répondre à ces questions, j’essaierai dans un premier temps de montrer comment Les origines de la philosophie s’inscrit dans une histoire japonaise des études helléniques et du matérialisme marxien. J’examinerai ensuite comment les questions de la pluralité et de la praxis qui sont au cœur de cet ouvrage peuvent faire évoluer notre compréhension du travail de l’historien.

Rencontre scientifique IAO / IrAsia


La première rencontre scientifique entre l’Institut d’Asie Orientale (IAO, UMR 5062) et l’Institut de Recherches Asiatiques (IrAsia, UMR 7306) se déroulera à Aix-en-Provence le vendredi 9 novembre 2018.

La matinée (9h30-12h), réservée aux membres des laboratoires, s’articulera autour d’un échange sur les projets collectifs initiés par les deux laboratoires de recherche et se déroulera aux Archives nationales d’outre-mer (ANOM). La doctorante Nastassia Serste présentera l’avancée de ses travaux sur l’histoire des enfants orphelins et abandonnés nés de/et pendant la Guerre du Vietnam, accueillis en France (1955-1975).

L’après-midi (14h-17h), sera consacrée à deux interventions dans le cadre du séminaire de l’IrAsia, ouvert à tous les chercheurs et étudiants. François Guillemot fera une présentation autour de la thématique de son dernier ouvrage paru à La découverte (2018) : « Le Viêt-Nam et ses fractures : paradigme d’une histoire interne » et Béatrice Jaluzot présentera le projet de recherche « Treaties » initié par l’IAO sur les Traités inégaux en Asie. Elle se déroulera à la Maison de la recherche de l’université Aix-Marseille à à Aix-en-Provence.

Cette rencontre co-organisée par Nguyên Phuong Ngoc (IrAsia) et François Guillemot (IAO) s’inscrit dans un processus de rapprochement des deux Instituts.

Séminaire de l’IAO : Juliette Genevaz


Affiche Séminaire Juliette GenevazVendredi 9 novembre 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

"La notion de sécurité nationale en République Populaire de Chine"

Juliette Genevaz est le chercheur Chine à l’Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire (IRSEM).

Résumé : La conférence expliquera l’importance qu’a prise la notion de sécurité nationale en République Populaire de Chine depuis 1989. Le parti communiste chinois a usé d’outils divers pour faire de ce thème une priorité de sa politique. Sous Jiang Zemin (1989-2002), le parti-Etat promulgua plusieurs lois à cet effet. Hu Jintao, qui lui succéda au secrétariat général du parti, redefinit les missions de l’Armée Populaire de Libération pour en faire un instrument de sa politique étrangère. Xi Jinping, finalement, a créé de nouvelles institutions pour centraliser la mise en oeuvre des diverses politiques liées à la question de la sécurité nationale.

Séminaire de l’IAO : Johann Grémont


Affiche Séminaire Johann GrémontVendredi 26 octobre 2018, Salle de réunion de l’IAO (D4.070), de 14h à 15h30

"Une frontière impossible à garder » ? Le défi quotidien du maintien de l’ordre entre Chine et Viet Nam (1895-1940) "

Historien et enseignant, Johann Grémont est cadre en administration centrale. Ses recherches portent sur le maintien de l’ordre dans les colonies.

Résumé : Conséquence des traités de 1883 et 1884 qui placèrent le Tonkin sous protectorat français, l’affirmation de l’ordre colonial aux confins de l’Empire fut le fruit d’une entreprise diplomatico-militaire délicate et de longue haleine dans un environnement troublé. A partir de 1896, les officiers français basés dans un chapelet de postes, et épaulés par leurs partisans, luttent en collaboration avec leurs homologues situés du côté chinois contre toutes les formes de crimes se jouant de la frontière, du banditisme aux trafics en passant par les rébellions. L’analyse des mécanismes mis en œuvre pour contrôler la frontière permet de mettre en valeur l’équilibre fragile dans lequel s’inscrit l’exercice d’une police frontière où les troupes supplétives jouent au final un rôle de premier plan.

Café géopolitique : Les ambitions maritimes de la Chine


Le mardi 16 octobre 2018 de 18h30 à 19h45

Laurent Gédéon, géopolitiste membre de l’Institut d’Asie Orientale interviendra le mardi 16 octobre 2018 dans le Café-géo de la Cloche à Lyon, 4 rue de la Charité à deux pas de la place Bellecour.

Organisateur : Open Diplomacy- Lyon

Intervenant : Laurent Gédéon, Maître de Conférences à l’Université de Lyon et rattaché à l’Institut d’Asie Orientale (IAO)

https://www.facebook.com/Open-Diplomacy-Lyon

Nouvelle Publication : Arnaud Nanta


Arnaud Nanta, directeur de recherche au CNRS et directeur-adjoint de l’IAO, vient de publier une étude à propos de « L’historiographie coloniale à Taiwan et en Corée du temps de l’empire japonais ». Cette étude s’appuie, outre la documentation primaire, notamment sur les historiographies des trois pays. Le texte est paru au Japon, dans l’ouvrage Teikoku Nihon no shisô-shi kenkyû 帝国日本の思想史研究 (Essais en histoire de la pensée scientifique du Japon impérial, Tokyo, Keisô shobô, 2018) codirigé par Sakano, Tôru, Professeur à l’Université Nihon, puis en français dans la revue en ligne Politika, publication du Labex TEPSIS.

Lien vers l’article sur Politika
Lien vers la présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur japonais Keisô shobô

Rétrospective Ryusuke HAMAGUCHI : cycle de projections


Les 16 et 17 octobre 2018, au théâtre Kantor, Ens de Lyon, le Département Lettres et Arts et l’Institut d’Asie Orientale a présenté dans le cadre de la master classe de réalisation de Ryusuke AMAGUCHI, une rétrospective de ses films en sa présence :

Mardi 16 octobre
* 18h The Sound of the Waves, de Ryusuke Hamaguchi et Ko Sakai (2011, 142mn)
* 20h30 Heaven is still far away, de Ryusuke Hamaguchi (2016, 38 min) / The Depths (2010, 121mn)


Mercredi 17 octobre
* 18h Voices from the Waves. Shinchimachi, de Ryusuke Hamaguchi et Ko Sakai (2013, 103mn)
* 20h30 Projection des travaux d’élèves de la master classe de réalisation de R. Hamaguchi / Storytellers, de Ryusuke Hamaguchi et Ko Sakai (2013, 120mn)

Ces projections ouvertes au public ont été un franc succès, et un très beau moment de pédagogie artistique.

Hamaguchi est habitué aux exercices pédagogiques ; il en a même nourri nombre de ses films (réalisés au cours d’ateliers de ce type à Kobe, Tokyo, en Corée). Il a fait travailler les étudiants sur un dispositif de tournage documentaire que lui et son co-réalisateur Ko Sakai ont mis au point en tournant leur trilogie documentaire dans le Tohoku qu’ils appellent "méthode en Z" qui permet de créer les conditions d’une écoute réciproque. En parallèle nous avons projeté en soirée ces films ainsi que les fictions réalisées par Hamaguchi, en présence d’un public toujours très nombreux. La salle Kantor était presque pleine à chaque projection, pour entendre les présentations de Hamaguchi et discuter de ses films. Nous avons accueilli des étudiants enthousiastes de Lyon 3, Lyon 2, Sciences Po et de l’ENS de Lyon. La cohérence de l’ensemble a permis aux étudiants de la master classe de se lancer dans des travaux à la fois très personnels, spontanés, engagés (entretiens par deux dans lesquels ils se livraient sur leurs peurs pour l’avenir, leurs joies au présent, etc.) et très maîtrisés dans leur forme. La restitution des travaux d’élèves a été un moment très émouvant pour tout le monde. Ces courts films tournés sous la supervision de Hamaguchi seront conservés par le Département Lettres et Arts.

Remerciements à Silent Voice Prod., à Shogo Yokoyama et à Satoshi Takata. Avec le soutien de la Région. Et merci à toutes et tous, qui depuis le fond de la salle Kantor ou sur les divers plateaux de tournage, sur les photocopies (des merveilleuses affiches de Joao ou des plans de tournage de Hamaguchi) ou derrière les écrans d’ordinateur (pour les réservations de hôtel, billets, la communication de l’événement, etc). A Esther Hallé, Fusako Saito, Jean-Philippe Michaud et Thomas Cany tout particulièrement.

Plus d’infos sur le site de l’ENS de Lyon

Nouvelles acquisitions

The South China Sea disputes : flashpoints, turning points, and trajectories

The South China Sea disputes : flashpoints, turning points, and trajectories / Yang Razali Kassim, Editor.-Singapore ; New Jersey : World Scientific, 2017

+ de nouveautés

Nouvelles Publications

Faivre d’Arcier Bruno, Lecler Yveline, Governing Carsharing as a Commercial or a Public Service ? A Comparison Between France and Japan, in Finger M., Audouin M. eds, The Governance of Smart Transportation Systems, towards new organizational structures for the development of shared, automated, electric and integrated mobility, Springer, the urban book series, 2018, Pages 55-77

Je te l’ai déjà dit / Chen Yuhong, poésies traduites du chinois (Taïwan) et présentées par Marie Laureillard, Les éditions Circé, 2018. 128 p.

Article de François Guillemot sur la "Révolution d’Août" (1945) au Viêt-Nam dans La Vie/Le Monde, HS N°25 "L´histoire des révolutions" (juillet 2018) : « Adieu Indochine… Good Morning Vietnam », p. 90-91.


The Hybridity of Buddhism : Contemporary Encounters between Tibetan and Chinese Traditions in Taiwan and the Mainland / Edited by Fabienne Jagou.- EFEO, 2018.

Pierre-Emmanuel Bachelet, "Cartographies croisées du Campa moderne : un royaume d’Asie du Sud-Est au coeur de la première mondialisation des savoirs géographiques", dans le numéro 74 de la revue Péninsule

Contribution de François Guillemot (chapitre 3) dans l’ouvrage collectif Histoire du Viêt Nam de la colonisation à nos jours, sous la direction de Benoît de Tréglodé, Editions de la Sorbonne, "Libre cours", 2018

Viêt-Nam, fractures d’une nation : Une histoire contemporaine de 1858 à nos jours / François Guillemot.-Paris, Éditions La Découverte, 2018

Feng Zikai, un caricaturiste lyrique ‒ Dialogue du mot et du trait / Marie Laureillard.-l’Harmattan, 2017